flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Initiales n° 11 – Initiales I.G.
Isa Genzken [tous les titres]
Initiales [tous les numéros]
Isa Genzken Initiales Initiales I.G.
paru en mai 2018
édition française
22,5 x 30 cm (broché)
128 pages (ill. coul. et n&b)
15.00 €
ISBN : 978-2-915213-30-0
EAN : 9782915213300
en stock
 
La revue d'art et de recherche Initiales consacré sa onzième livraison à cette figure majeure de la sculpture contemporaine qu'est Isa Genzken.
Pour fêter la plasticienne berlinoise, la revue Initiales met à l'honneur plusieurs générations d'artistes inspirés par l'univers de Genzken.
Les travaux d'Alexandra Bircken, Camille Blatrix, Jean-Alain Corre, Audrey Dazelle, Jordan Derrien, Rachel Harrison, Renaud Jerez, Florence Schmitt, Armando Andrade Tudela et Sarah Tritz y entrent ainsi en dialogue avec le regard de critiques et de curateurs, tandis qu'une série d'articles théoriques signés Benjamin Buchloh, Berrnhard Rüdiger ou Pierre Tillet examine l'œuvre proprement dite de la sculptrice, depuis les Ellipsoïdes impeccables de 1976-1982 jusqu'aux récentes séries humoristiques de Néfertiti à lunettes, en passant par la réflexion sur l'espace social que traduisent ses nombreux projets architecturaux.
Au cœur de cet Initiales IG, on trouve enfin, bien sûr, une rencontre avec l'artiste elle-même, et de précieux entretiens avec ceux qui l'ont côtoyée, dont Kim Gordon ou Paul Groot.
Deux fois par ans, Initiales, revue produite et éditée par l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts (ENSBA) de Lyon, esquisse les contours d'une galerie de « portraits en creux » en s'organisant autour de « figures-source », existantes ou fictives. Des figures d'artistes, philosophes, écrivains, architectes ou cinéastes dont le dénominateur commun est qu'elles ont « fait école » dans leur discipline et au-delà, dans les champs qu'elles ont investis ou traversés. L'œuvre, la pensée mais plus encore les méthodes déployées, les pistes explorées (et parfois avortées) ou les réseaux créés par cette figure de référence servent de sous-texte ou de script à chacune des livraisons. 
Réunissant, à partir d'une même figure, une série de contributions centrifuges, Initiales met ainsi en jeu un usage de la source et une expérience du temps qui ne sont ni ceux de l'historien ni ceux du scientifique, mais qui sont à l'œuvre dans le travail de l'art et qui sont au cœur de la réflexion menée depuis 2004 par le groupe de recherche ACTH (Art contemporain et temps de l'histoire) de l'ENSBA Lyon.
Revue de recherche et de création, Initiales fait le pari qu'une école d'art est aujourd'hui l'un des lieux les plus aptes à produire et organiser des formes et des pensées nouvelles, susceptibles de venir nourrir le débat et élargir le champ de l'art et de la pensée. A cet égard, c'est une revue d'école, mais dans l'exacte mesure où l'école est un lieu de passage, de rencontre et de collaboration avec de multiples acteurs qui lui sont aussi extérieurs. Initiales rejoue ainsi en son sein l'hospitalité essentielle et féconde des écoles d'art et s'adresse aussi bien au champ de l'art contemporain et de la création d'aujourd'hui qu'au monde de l'enseignement et de la recherche – et plus largement à toute personne curieuse des opérations à l'œuvre dans la création, la pensée et la culture.
Directeur de la publication et de la rédaction : Emmanuel Tibloux ; rédactrice en chef : Claire Moulène.
Bien que les méthodes et les médias soient divers (photographie, vidéo, collages, livres d'artistes), l'œuvre d'Isa Genzken (née en 1948, vit et travaille à Berlin), construite d'après une logique interne très cohérente, est souvent définie comme sculpturale.
Ses travaux montrent en réalité une certaine ambivalence vis-à-vis des thèmes classiques de la sculpture traditionnelle (organisation des masses et des volumes, relations entre construction, dessin de surface et matériaux, entre les objets, l'espace et le spectateur). Ces thèmes sont réintégrés dans un questionnement sur les relations entre l'espace privé et public, sur l'autonomie artistique et sur l'expérience collective, et replacés dans une perspective socio-politique : comment l'art donne-t-il corps et participe-t-il aux idéologies ?