flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Aru Kuxipa – Sacred Secret
Ernesto Neto and the Huni Kuin [tous les titres]
Sternberg Press [tous les titres] Monographies et livres d'artistes [tous les titres]
 Ernesto Neto and the Huni Kuin Aru Kuxipa Sacred Secret
Edité par Daniela Zyman, Eva Ebersberger, Franziska Sophie Wildförster.

Conception graphique : John McCusker et Hendrike Nagel.
paru en juillet 2017
édition anglaise
21 x 29 cm (broché, couv. à rabats, reliure japonaise)
208 pages (ill. coul.)
37.00 €
ISBN : 978-3-95679-185-7
EAN : 9783956791857
en stock
 
Grand et luxueux ouvrage (illustrations pleine page sur papier relié à la japonaise, inserts, etc.) documentant la collaboration entre l'artiste brésilien Ernesto Neto et les membres des communautés indigènes Huni Kuin autour du concept d'« avenirs ancestraux ». Le projet, magnifique, met également en évidence les motifs à l'œuvre dans la pratique artistique de Neto depuis plus de 20 ans : la célébration de la sensualité de l'être, l'unité des corps et de la nature et l'aspiration spirituelle.
Avec Mila Cataldo, Damian Christinger, James Clifford, Anna Dantes, Fabiano Txana Bane Sales Huni Kuin Kaxinawa, Francesca von Habsburg, Marcelo Piedrafita Iglesias, José Yubē de Lima Kaxinawa, Leopardo Yawa Bane Sales Huni Kuin Kaxinawa, Manoel Dua Busē Vandique Kaxinawa, Ricardo Moebus, Jeremy Narby, Ernesto Neto, Osvaldo Isaka Manduca Mateus Kaxinawa, Tiago Paulino Sales Txana Xiná Bena, Virgulino Ixã Rodrigues Sales Kaxinawa, Pirjo Kristiina Virtanen, Franziska Sophie Wildförster, Daniela Zyman.

Publié suite à l'exposition éponyme, Thyssen-Bornemisza Art Contemporary, Vienne, du 25 juin au 25 octobre 2015.
L'artiste brésilien Ernesto Neto (né en 1964 à Rio de Janeiro, où il vit et travaille) est reconnu pour ses grands environnements expérimentaux et interactifs qui altèrent radicalement la perception de l'espace et des sens chez le spectateur / participant. Ses travaux s'appuient sur un choix réfléchi des matériaux, une simultanéité des structures internes et externes, un contraste entre l'organique et le mécanique, ainsi qu'une forme de sensualité. S'inspirant de la sculpture minimaliste, de la Nouvelle objectivité brésilienne des années 1960 et 1970 et de l'architecture anthropomorphe, Ernesto Neto développe des installations qu'il qualifie lui-même d'organismes vivants transgressifs.