flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Jean Tinguely – Torpedo Institut
Olivier Suter [tous les titres]
Edition Patrick Frey [tous les titres]
Olivier Suter Jean Tinguely Torpedo Institut
Edité par Olivier Suter.

Conception graphique : Elektrosmog.
paru en octobre 2015
édition française
20,5 x 28 cm (relié)
256 pages (120 ill. n&b et 85 coul.)
60.00 €
ISBN : 978-3-905929-86-7
EAN : 9783905929867
en stock
 
Une étude complète consacrée au Torpedo Institut de Jean Tinguely, lieu d'exposition prolongé et espace iconoclaste en perpétuelle évolution. Fermé à la mort de l'artiste suisse et contre sa volonté, cet « anti-musée total » rassemblait ses dernières sculptures ainsi que les productions de ses intimes (Niki de Saint Phalle, Daniel Spoerri, Ben...). Cette publication exceptionnelle procède à la réévaluation du Torpedo Institut dans l'œuvre de Tinguely.
« Pour les voleurs il y a les prisons et pour les artistes il y a les musées. » Tel est le credo de Jean Tinguely (1925-1991) quand en 1988 il acquiert La Verrerie, une usine abandonnée entre Fribourg et Lausanne. Il y passa quatre ans à travailler sans relâche et avec une énergie débordante afin d'y concevoir son « anti-musée total ». Baptisés Torpedo Institut, ces 3 000 m2 sont transformés en atelier, scène de théâtre et lieu d'exposition. De vastes couloirs sombres dans lesquels Tinguely dispose ses machines et sculptures mais également les travaux de Niki de Saint Phalle, Eva Aeppli, Bernhard Luginbühl, Daniel Spoerri, Giovanni Battista Podestà, Ben Vautier et al.
Anti-musée aux heures d'ouvertures et conditions d'admission quelque peu déconcertantes, le Torpedo Institut est alors un lieu en constante évolution et régi par ses règles propres. Une œuvre d'art total représentant la synthèse formelle et conceptuelle de la carrière de Tinguely. À sa mort, le Torpedo Institut est fermé, contrairement aux souhaits stipulés dans le testament du sculpteur. On n'y trouve aucune trace au sein du catalogue de la collection du Tinguely Museum de Bâle, qui visait pourtant à l'exhaustivité des travaux de Tinguely. Jean Tinguely. Torpedo Institut est une documentation édifiante et authentique visant pour la première fois à la réévaluation du Torpedo Institut. C'est en cela une publication importante et passionnante, une contribution tant espérée à la réception du travail de Tinguely qui pose les questions essentielles du traitement des héritages artistiques, de ceux que nous favorisons et de ceux que nous proscrivons.
(Mirjam Fischer)
Jean Tinguely (1925-1991) est un sculpteur suisse, membre fondateur des Nouveaux Réalistes également associé au groupe « Zero ». Arrivé en France en 1952, il réalise sa première exposition personnelle à la Galerie Arnaux, en 1954. Ses premiers travaux sur le mouvement dans la sculpture lui permettent de participer en 1955 à la première exposition d'art cinétique, « Le Mouvement », avec Pol Bury, Vasarely, Calder et Duchamp. En 1961, il épouse l'artiste Niki de Saint-Phalle. Ensemble, ils produisent de nombreuses installations sculpturales (Hon, Le Cyclop, le Jardin des Tarots, La Fontaine Stravinsky). Célébrée internationalement (exposition universelle de 1967 à Montréal, le MoMA, le Musée d'Art Contemporain, Chicago), l'œuvre de Jean Tinguely fit l'objet d'une grande rétrospective itinérante entre 1972 et 1973.
Olivier Suter est enseignant en arts visuels et scénographe.