flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Breathe Walk Die
Ugo Rondinone [tous les titres]
JRP|Editions [tous les titres] Monographies [tous les titres]
Ugo Rondinone Breathe Walk Die
Edité par Larys Frogier.
Texte de Larys Frogier.
paru en mai 2016
édition bilingue (anglais / chinois)
24 x 31 cm (relié)
144 pages (86 ill. coul.)
32.00 €
ISBN : 978-3-03764-409-6
EAN : 9783037644096
en stock
 
Nouvelle monographie, basée sur le projet immersif conçu par Rondinone pour l'ensemble de l'espace du Rockbund Art Museum à Shangai, dans lequel il déploie ses obsessions et invente de nouveaux agencements colorés (une quarantaine de clowns pensifs, une nouvelle série de « cibles » peintes sur toiles, les fenêtres du musée transformées en vitraux colorés, un ensemble de dessins d'arcs-en-ciel réalisés par des enfants), explorant les thèmes du fantasme et du désir et leurs ramifications dans les champs de la littérature et de la poésie, du cinéma actuel et des arts plastiques.
Publié suite à l'exposition éponyme au Rockbund Art Museum, Shanghai, du 13 septembre 2014 au 4 janvier 2015.
Ugo Rondinone (né en 1963 à Brunnen, Suisse) a vécu de nombreuses années à New York. Utilisant tour à tour la photographie, la vidéo, la peinture, le dessin, la sculpture, le texte et le son pour de grandes installations, à la fois hypnotiques et mélancoliques, dans lesquelles il se met parfois lui-même en scène (déguisé en clown triste ou maquillé en figure de magazine de mode), Rondinone est un virtuose des formes et des techniques. Il développe des environnements sensoriels déstabilisants en jouant d'une manière poétique et très personnelle avec des éléments formels directement empruntés au monde extérieur, références à l'histoire de l'art et à la culture populaire, mais aussi au quotidien le plus banal (ampoules électriques, masques, arbres, auxquels Rondinone donne une dimension poétique en les isolant, les grossissant ou les soumettant à un traitement matériel particulier). Son travail, qui couvre ainsi une palette créative très large allant de paysages aux allures romantiques dessinés à l'encre de Chine à des sculptures lumineuses dont les couleurs de l'arc-en-ciel rappellent le psychédélisme des années 1960, conduit le spectateur à une expérience synesthésique.

Voir aussi Palais n° 22 – Ugo Rondinone – I Love John Giorno ; Bomb n° 140 ; Album – On/around the work of Urs Fischer, Yves Netzhammer, Ugo Rondinone and Christine Streuli.