flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Then and Now – Œuvres d’Histoire
Carolee Schneemann [tous les titres]
Analogues [tous les titres] Monographies [tous les titres]
Carolee Schneemann Then and Now Œuvres d’Histoire
Edité par Annabelle Ténèze.
Textes de Annabelle Ténèze, Emilie Bouvard, Stéphane Aquin ; entretien avec Carolee Schneemann.
paru en octobre 2013
édition bilingue (français / anglais)
13 x 20 cm (broché)
112 pages (ill. coul. et bichromie)
ISBN : 978-2-35864-053-4
EAN : 9782358640534
momentanément indisponible
 
Une relecture de l'œuvre de l'artiste pionnière de  la performance et de la vidéo, connue pour ses recherches sur le corps, la sexualité, le genre et la place sociale de la femme, sous l'angle de son engagement vis-à-vis des grands événements de l'actualité et du renouvellement de l'œuvre d'histoire.
Publié à l'occasion de l'exposition éponyme au Musée départemental d'art contemporain de Rochechouart, d'octobre à décembre 2013.
Artiste majeure de l'art américain et international Carolee Schneemann (née en 1939 à Fox Chase, Pennsylvanie) a pris part dès le tournant des années 1960 à l'effervescente scène artistique new-yorkaise. Son œuvre de peintre et sa participation aux premiers happenings s'inscrivent dans la mouvance néo-dadaïste et Fluxus. En 1964, sa performance de groupe Meat Joy est jouée à l'American Center à Paris, puis au Kinetic Theater à New York : cette mise en scène orgiaque et dionysiaque où des danseurs dénudés dansent avec des objets, de la peinture mais aussi de la viande ou des poulets, est un moment crucial pour le body art et la libération du corps et des mœurs. Éclaireuse d'une première génération revendicatrice pour l'art des femmes, Carolee Schneemann a également été le témoin attentif et engagé de l'actualité et des conflits de son époque, dont son œuvre a rendu compte à de nombreuses reprises, de Viet Flakes, appropriation et détournement des images de la guerre du Vietnam, sur un fond sonore fait déjà de collages musicaux (1965) à Terminal Velocity (2001), étonnant montage photographique qui résonne comme une nouvelle forme de peinture d'histoire, avec lequel Carolee Schneemann redonne une dure humanité à un fait historique dans le cadrage resserré autour de la chute des corps du haut des tours du World Trade pendant l'attentat du 11 septembre 2001, en passant par ses œuvres réalisées autour de la guerre du Liban dans les années 1980. La question de la diffusion médiatique des images d'actualité, remises en perspective avec Terminal Velocity, est également au cœur de plusieurs installations vidéographiques récentes de l'artiste, comme More Wrong Things (2001) ou Precarious (2009), où le spectateur est immergé dans le flux des projections et de leurs miroitements.
Carolee Schneemann a reçu le Lion d'or de la Biennale de Venise pour l'ensemble de sa carrière en 2017.