flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Espace(s) n° 16 – Anecdotes et faits divers
Espace(s) [tous les numéros]
  Espace(s) Anecdotes et faits divers
Textes de Gérard Azoulay, Nicolas Tardy, Luc Tartar, Pierrette Fleutiaux, Maël Guesdon, Pierre Cendors, Juliette Mézenc, Jacques Paveur, Magdalena Ruiz Marmolejo, Rémi Checchetto, Claude Favre, Anne Savelli, Alain Robinet, Marie Rousset, Démosthène Agrafiotis, Laurence de la Fuente & Bruno Lahontâa, Guy Bennett, Frédéric Forte, André Paillaugue, Bruno Fern, Yannick Lavigne, Ludovic Füschtelkeit, Boris Crack, Lucien Bitaux, Nathalie Palayret, Sophie Félix, Laura Ben Haïba, Laura Vazquez, Caroline Corbal, Michel Gouéry...
paru en avril 2018
édition française
19 x 26 cm (broché)
192 pages (ill. coul.)
20.00 €
ISBN : 978-2-85440-035-9
EAN : 9782854400359
en stock
 
Publiée par le CNES, Espace(s), revue de création à l'avant-poste culturel de l'exploration spatiale, rapproche, deux fois par an autour d'un thème donné, les univers artistiques, littéraires et scientifiques. Le n° 16 se confronte à la question du récit, des « anecdotes et faits divers ».
Tout le monde a en tête un récit, qu'il soit petit ou grand, en lien avec l'espace. Chacun connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un qui a vécu, lu ou été témoin d'un événement en lien avec histoire spatiale : une météorite dans un jardin, un article dans une revue, une idole spationaute… L'histoire occidentale de l'aventure spatiale est elle-même racontée traditionnellement par le biais de la mémoire orale, par le récit de là où chacun était lorsque Neil Armstrong a marché sur la Lune, ou ce qui nous en a été rapporté. Se confrontant aux « Anecdotes et faits divers », à ces petites aventures en marge, Espace(s) n°16 souligne dans sa nouvelle livraison le pittoresque et le piquant qui s'infiltrent dans le plissement des expériences culturelles et savantes.
Comme dans chaque numéro pair, ce dernier né de la collection consacre la rubrique « Vocabulaire » à des textes écrits à partir des mots de la Semaine de la langue française et de la francophonie (Pierre Cendors, Pierrette Fleutiaux, Maël Guesdon, Juliette Mézenc, Luc Tartar). A ce rendez-vous, s'ajoutent également la récurrente « Cosmologie #4 » laissée cette fois aux mains du poète et écrivain Nicolas Tardy, ainsi que la rubrique « Exploration » pour laquelle les contributions libres et inédites de trois plasticiens et cinq auteurs ont été retenues par le comité de rédaction de la revue. Enfin, la rubrique « Ephéméride », anecdotique par essence, poursuit son histoire initiée dans le précédent numéro mais se voit désormais confiée à un artiste, Michel Gouéry, pour qu'il la transforme en un objet de création à part entière.
Les particularités majeures de ce nouveau numéro sont contenues dans deux rubriques à la faconde étourdissante. Il y a d'abord cette « Invitation », déguisant la rencontre évidente entre la Revue Espace(s) et Les Editions de l'attente. Au cœur de leurs deux catalogues, de nombreux auteurs apparaissaient déjà en commun et il n'en fallait pas plus pour se donner l'envie d'en découvrir d'autres (Rémi Chechetto, Claude Favre, Anne Savelli, Alain Robinet, Marie Rousset, Démosthène Agrafiotis, Laurence de la Fuente & Bruno Lahontâa, Guy Bennett, Frédéric Forte, André Paillaugue, Bruno Fern, Yannick Lavigne). L'astucieux Jacques Paveur et trente et un résidents de l'Observatoire de l'Espace se partagent enfin la rubrique « Protocole » où ils nous livrent respectivement un échange épistolaire aux allures de cadavre exquis et une collecte ethnographique digne des arts et traditions populaires.
Consacrée aux arts visuels, à la littérature, à la poésie, à la musique, à l'architecture, au design, aux arts de la scène et aux humanités, la revue semestrielle Espace(s), fondée en 2004 par le CNES - L'Observatoire de l'espace, entend se situer à l'avant-poste culturel de l'exploration spatiale et représente une démarche engagée sous la forme de « cahier de laboratoire », pour rapprocher univers artistiques, littéraire et scientifique. Une volonté clairement affichée d'élaborer des expériences culturelles et d'en consigner les résultats. Chaque ouvrage est construit autour des dix mots de la Semaine de la langue française auxquels l'Observatoire de l'Espace apporte de nouvelles définitions. Celles-ci font ressortir la part spatiale de ces termes et introduisent un argument narratif propre à susciter l'écriture d'un récit scientifique. Afin de nourrir l'écriture de ces récits, pour chaque définition est associée une iconographie illustrative liée à l'espace. Un dispositif d'écriture est également élaboré afin de retrouver sous une forme contemporaine le récit scientifique et les interrogations qu'il témoigne. Au fil des numéros, les ouvrages s'agrémentent de nouvelles rubriques élargissant le propos à d'autres horizons artistiques. Chaque numéro a son propre thème et de nouveaux écrivains contemporains francophones l'enrichissent chaque année de leurs nouvelles.