flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Espace(s)
 

Paris
Consacrée aux arts visuels, à la littérature, à la poésie, à la musique, à l'architecture, au design, aux arts de la scène et aux humanités, la revue semestrielle Espace(s), fondée en 2004 par le CNES - L'Observatoire de l'espace, entend se situer à l'avant-poste culturel de l'exploration spatiale et représente une démarche engagée sous la forme de « cahier de laboratoire », pour rapprocher univers artistiques, littéraire et scientifique. Une volonté clairement affichée d'élaborer des expériences culturelles et d'en consigner les résultats. Chaque ouvrage est construit autour des dix mots de la Semaine de la langue française auxquels l'Observatoire de l'Espace apporte de nouvelles définitions. Celles-ci font ressortir la part spatiale de ces termes et introduisent un argument narratif propre à susciter l'écriture d'un récit scientifique. Afin de nourrir l'écriture de ces récits, pour chaque définition est associée une iconographie illustrative liée à l'espace. Un dispositif d'écriture est également élaboré afin de retrouver sous une forme contemporaine le récit scientifique et les interrogations qu'il témoigne. Au fil des numéros, les ouvrages s'agrémentent de nouvelles rubriques élargissant le propos à d'autres horizons artistiques. Chaque numéro a son propre thème et de nouveaux écrivains contemporains francophones l'enrichissent chaque année de leurs nouvelles.
 
2017
Publiée par le CNES, la revue Espace(s) se définit comme un cahier de laboratoire où rapprocher les univers artistiques, littéraires et scientifiques, à travers l'exploration d'un thème en lien avec l'espace. Ce numéro qui explore les vastes contrées de la légèreté s'ouvre sur un texte personnel et érudit de Pacôme Thiellement, puis se poursuit avec les travaux des artistes en résidence à L'Observatoire de l'Espace. Le dossier central se compose de contributions d'artistes, d'écrivains et d'historiens autour de l'histoire des ballons stratosphériques au XXe siècle. Le dernier tiers de la revue est consacré aux interventions textuelles et plastiques en lien avec la thématique du numéro.

2017
Au sommaire de ce numéro consacré à l'espace comme lieu d'utopies : carte blanche aux Éditions du Chemin de fer, qui allient les mots de Christophe Ségas aux travaux d'artistes contemporains ; un essai de Pierre Senges ; retour sur la collaboration entre l'artiste Eduardo Kac et le spationaute Thomas Pesquet ; résidence théâtrale au CNES ; contributions littéraires et plastiques…

2016
Inauguration de la nouvelle formule du cahier de l'Observatoire de l'espace : désormais biannuel, la ligne éditoriale d'Espace(s) a été enrichie et son allure totalement refondée. Sur le thème « Traces et résidus », ce numéro explore les potentialités de l'archive comme un matériel d'écriture pour de nouveaux récits, qu'ils soient plastiques ou littéraires.

2016
Propositions artistiques et littéraires autour de nos doubles artificiels, le cyborg et le robot ; créations autour des mots de la Semaine de la Langue française et de la Francophonie ; les travaux des artistes en résidence hors-les-murs à l'Observatoire de l'Espace…

2015
L'espace comme lieu du rêve et ferment des révoltes et révolutions futures. Récits d'auteurs et d'artistes, échanges épistolaires et artistes de la scène explorent les possibilités utopiques et politiques au-delà des frontières terrestres.

2014
Pour ses dix ans, la revue aborde la conquête spatiale à la travers le prisme de la fascination et de l'obsession pour la découverte de nouveaux territoires. Une rubrique « cosmopolite » accueille les textes d'auteurs italiens inspirés par l'espace et les artistes en résidence à l'Observatoire de l'Espace reviennent sur leurs projets respectifs (Pierre Senges, Charles Pennequin, Jean Lambert-wild, Vannina Maestri, Éric Pessan).

2013
21 auteurs abordent les motifs de l'espace et de la différence, de façon intime ou universelle, fictionnelle ou documentaire, narrative ou poétique… Également au sommaire, les carnets des artistes et écrivains résidents de l'Observatoire de l'Espace (Bernard Chambaz, Vincent Ravalec, Eric Cordier, Jacques Sivan) et un long entretien avec l'artiste plasticien brésilien Eduardo Kac.

2012
22 récits d'auteurs et d'artistes se rapportant à la thématique du huis clos dans l'espace.

2011
Près de quarante auteurs contemporains explorent la notion de « limites et frontières », avec toutes les interrogations qu'elle suscite dans le contexte de l'univers spatial, réel ou imaginaire. La vitesse, les distances, le corps modifié en apesanteur, la disparition des frontières terrestres à l'échelle spatiale, les compétitions et les bouleversements planétaires sont autant de thèmes qui interrogent les limites de l'humain dans l'Espace, Terre comprise.

2010
Ce numéro hors-série confronte, à travers le récit de cinq écrivains français et de cinq écrivains russes, différentes visions de l'aventure spatiale.

2008
Comment l'aventure spatiale et l'imaginaire qu'elle engendre interrogent la notion d'Union dans une Europe en construction ? Réalisé à l'occasion de la Présidence Française de l'Union Européenne, ce numéro hors série réunit les récits de trente écrivains originaires de chaque pays de l'Union autour des thèmes de l'espace et de l'Europe. Chaque texte est édité dans sa langue originale suivi de sa version française.

2008
La revue Espace(s) fait peau neuve et s'ouvre aux multiples formes de la création inspirée par l'espace et les activités spatiales. Sans oblitérer une histoire littéraire et artistique antérieure, elle a l'ambition d'être le reflet de la création contemporaine abordée dans ses dimensions les plus vastes. Pour dresser ce panorama de manière exhaustive, elle donne à lire, à voir, et à écouter – un CD audio est inclus dans l'ouvrage.

2007
Dix-neuf récits originaux nous entraînent sur les chemins de l'Espace au gré d'enquêtes technique, scientifique, humaine, ou encore historique.

2006
Deuxième numéro regroupant 20 nouvelles littéraires écrites par des auteurs français, belges et suisses, et privilégiant le rapport à l'échange et à la circulation, que ce soit au travers d'envois épistolaires ou électroniques mais aussi de fragments ou d'extraits de journaux personnels. A l'origine de chaque texte se trouve un des dix mots retenus pour la Semaine de la langue française, et dont une nouvelle définition fait ressortir sa part spatiale.

2005
Ce premier numéro propose, dans l'esprit de Jules Verne et pour célébrer le centenaire de sa mort, de retrouver une forme contemporaine du récit scientifique autour de l'Espace, ses notions et ses activités.