flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
La Tranchée Racine
 

Paris
Biffin périodique à parution irrégulière, chiffon d'images, tabloïd géant (47,5 x 66 cm), pelure graphique... La Tranchée Racine constitue l'antichambre des éditions United Dead Artists, une proposition d'images, de strips, de photographies et de textes sélectionnés par Stéphane Blanquet (qui réalise les couvertures) et reflétant en tout point l'esprit de la maison. La Tranchée Racine ce sont 12 pages à partager entre une quarantaine d'auteurs issus ou non du catalogue UDA, un foisonnement d'images brutes sur offset noir & blanc. Les numéros bis du périodique sont des parutions de pleine page ou consacrées à un seul auteur.
 
2016
momentanément indisponible
Numéro spécial réalisé à l'occasion de la 22e édition de la manifestation décalée dédiée au cinéma de l'extrême et des mauvais genres.

2016
Après une longue absence, le tabloïd king size de United Dead Artists opère un retour tout en couleurs, mêlant fidèles collaborateurs et nouveaux venus. La couverture est signée Julien Brunet.

2013
Un nouveau numéro spécial 12 pages / 12 auteurs.

2012
Le septième numéro du tabloïd king size aux images hallucinées. Avec une illustration de quatrième de couverture par Pyon. Quatrième d'une série de quatre publiée en septembre 2012.

2012
La Tranchée Racine numéro sixième. Avec une illustration de quatrième de couverture par Amandine Urruty. Troisième d'une série de quatre publiée en septembre 2012.

2012
La cinquième livraison du périodique pour public averti. Deuxième d'une série de quatre publiée en septembre 2012.

2012
Des hommes nus et cagoulés en barque, un topless féminin, un garçonnet qui fume et bien d'autres troubles visuels au sommaire de ce quatrième numéro du tabloïd graphique et premier d'une série de quatre publiée en septembre 2012.

2012
momentanément indisponible
Le troisième numéro du journal d'images brutes de United Dead Artists.

2012
épuisé
Numéro spécial 12 pages / 12 auteurs. Au programme : une illustration de couverture érotique et cauchemardesque par Stéphane Blanquet, un fantasme masochiste de Namio Harukawa, un Metal Monster de Francesco Defourny, etc.