flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
The World Just Makes Me Laugh
Ugo Rondinone [tous les titres]
Mousse [tous les titres] Mousse Publishing (livres) [tous les titres]
Ugo Rondinone The World Just Makes Me Laugh
Textes de Lawrence Rinder, Dodie Bellamy, Kevin Killian.
paru en janvier 2018
édition anglaise
15 x 25 cm (broché)
78 pages (ill. coul.)
30.00 €
ISBN : 978-88-6749-313-5
EAN : 9788867493135
en stock
 
Le quatrième chapitre d'une série de publications en cinq volumes consacrée à Rondinone, The World Just Makes Me Laugh se concentre sur l'installation Vocabulary of solitude au Berkeley Art Museum and Pacific Film Archive à l'été 2017. 45 sculptures de clowns étaient accompagnées de paires de chaussures surdimensionnées et d'une série d'encres sur papier évoquant la douleur du désir et de l'attachement.
Publié suite à l'exposition éponyme au Berkeley Art Museum and Pacific Film Archive du 28 juin au 26 août 2017.
Ugo Rondinone (né en 1963 à Brunnen, Suisse) a vécu de nombreuses années à New York. Utilisant tour à tour la photographie, la vidéo, la peinture, le dessin, la sculpture, le texte et le son pour de grandes installations, à la fois hypnotiques et mélancoliques, dans lesquelles il se met parfois lui-même en scène (déguisé en clown triste ou maquillé en figure de magazine de mode), Rondinone est un virtuose des formes et des techniques. Il développe des environnements sensoriels déstabilisants en jouant d'une manière poétique et très personnelle avec des éléments formels directement empruntés au monde extérieur, références à l'histoire de l'art et à la culture populaire, mais aussi au quotidien le plus banal (ampoules électriques, masques, arbres, auxquels Rondinone donne une dimension poétique en les isolant, les grossissant ou les soumettant à un traitement matériel particulier). Son travail, qui couvre ainsi une palette créative très large allant de paysages aux allures romantiques dessinés à l'encre de Chine à des sculptures lumineuses dont les couleurs de l'arc-en-ciel rappellent le psychédélisme des années 1960, conduit le spectateur à une expérience synesthésique.

Voir aussi Palais n° 22 – Ugo Rondinone – I Love John Giorno ; Bomb n° 140 ; Album – On/around the work of Urs Fischer, Yves Netzhammer, Ugo Rondinone and Christine Streuli.