flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Dubuffet Typographe
Pierre Leguillon [tous les titres]
(SIC) [tous les titres] Soft Alphabet [tous les titres]
Pierre Leguillon Dubuffet Typographe
Conception graphique : Stéphane De Groef et Pierre Leguillon.
paru en octobre 2013
édition bilingue (français / anglais)
15,2 x 21 cm (broché sous jaquette toilée)
364 pages (ill. n&b)
ISBN : 978-2-930667-05-8
EAN : 9782930667058
épuisé
 
Livre d'artiste avec lequel Pierre Leguillon interroge l'usage de la lettre dans l'œuvre de Jean Dubuffet, et rend hommage au génie typographique de Dubuffet qui, à travers les livres et les lithographies, parachève visuellement son entreprise de destruction du langage.
Jean Dubuffet (1901-1985) n'a jamais été typographe, et ce titre, Dubuffet Typographe, sonne de prime abord comme une forme de provocation. Alors que l'œuvre de Dubuffet est aujourd'hui canonisée, et semble avoir subie une mise entre parenthèses de son pouvoir critique d'évocation, celle-ci représente littéralement pour Pierre Leguillon un pré-texte. Le prétexte à traiter du devenir de l'écriture à l'heure où l'ère digitale délégitime progressivement l'écriture manuscrite. En voyageant entre archives publiques et privées telles que celles de la Fondation Dubuffet à Paris, de la Bibliothèque Kandinsky au Centre Pompidou ou de l'IMEC à Caen, Leguillon a collecté une variété d'ephemera comme des catalogues, des livres d'artistes, des carnets de notes ou de langues, des affiches, des invitations ou encore des pochettes de disques ; ces images ayant été ensuite ré-agencées pour produire une sorte d'anti-manuel de typographie où se succèdent des familles fictives de sujets, vocabulaires, styles ou codes. La constellation des jeux typographiques à l'œuvre chez Dubuffet peut dessiner une forme de « stratégie marketing » délibérée – sa griffe ou sa marque. Mais l'opération s'avère duplice. Usant de l'éventail des possibilités données par les techniques de reproduction (linogravure, lithographie, offset, etc.), Dubuffet n'apparaît pas ici comme un calligraphe (technique qui présuppose l'unicité du signe produit), l'écriture étant ici presque toujours soumise à sa duplication. Et dans la lutte que mena Dubuffet contre la culture, ou pour « l'anti-culture », à partir des années 1950, son travail de sape des caractères typographiques et des principes de mise en page standardisés peut apparaître comme le parachèvement visuel de sa minutieuse entreprise de destruction du langage.
Publié dans le cadre du projet de Pierre Leguillon présenté au Carnegie International 2013 dédié à Jean Dubuffet.
Pierre Leguillon (né en 1969 à Nogent-sur-Marne, vit et travaille à Paris) est un artiste, curateur et auteur connu pour avoir transformé le diaporama en une forme performative poétique, subtile et teintée d'humour. Ses « Diaporamas » – composés de clichés pris par l'artiste – proposent par le biais de connexions d'images inattendues de nouveaux systèmes de classifications. Leguillon réalise également des assemblages ainsi que des dioramas énigmatiques explorant le travail et la vie d'artistes tels que Marcel Duchamp, Diane Arbus, Ad Reinhardt, George Ohr et Jean Dubuffet. Son travail a été montré dans des institutions tels que le Moderna Museet (Malmö, Sweden, 2010), Musée du Louvre (Paris, 2009) et Artists Space (New York, 2009). Il a édité Sommaire entre 1991 et 1996, et ses textes ont parus dans Purple, Artpress et Le Journal des Arts.