flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Véronique Joumard [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Art contemporain [tous les titres] – collection Monographies [tous les titres]
Véronique Joumard <!---->
Edité par Véronique Joumard.
Textes de Michel Gauthier, Jeff Rian ; entretien entre Claire Le Restif et Véronique Joumard.

Textes traduits par Vincent Pécoil, Simon Pleasance, Fronza Woods.

Graphisme : Ariane Bosshard & Olivier Huz.
paru en mai 2010
édition bilingue (français / anglais)
20,5 x 26 cm (relié)
184 pages (ill. coul. et n&b)
26.00 €
ISBN : 978-2-84066-362-1
EAN : 9782840663621
en stock
 
Monographie rétrospective : un panorama, de 1985 à aujourd'hui, d'un travail qui interroge le regard en jouant avec la lumière, avec deux essais et un entretien.
L'œuvre de Véronique Joumard (née en 1964 à Grenoble, vit et travaille à Paris) aborde de manière directe les thèmes de l'énergie, de la lumière et de l'espace. Ses dispositifs électriques et lumineux, ses installations publiques, ses grandes photographies (de soleil, de lune, d'éclairs, d'ampoules électriques ou d'enseignes lumineuses) et ses peintures invitent le spectateur, en réintègrant les enjeux d'un art minimal qui partagent l'économie de moyens et la prise en compte du corps dans un lieu donné, à s'interroger sur les conditions d'apparition et de production de l'image et de ses significations : son cadre physique, technique, culturel ou comportemental.
Les dispositifs optiques déroutants de Véronique Joumard – installations interactives réagissant au bruit environnant, surfaces réfléchissantes perturbant les reflets – mettent en question le regard du spectateur en modifiant sa perception de l'espace et de lui-même. Etranger à la problématique habituelle de la communication et des réseaux, le travail de l'artiste sur la lumière ne se réduit pas non plus à une approche phénoménologique. Il s'agit de représenter la source lumineuse, non pas comme condition a priori de l'apparition de l'œuvre et de toute expérience visuelle, mais en tant qu'œuvre elle-même : la lumière n'éclaire pas l'œuvre mais la constitue. Couramment associée à la clarté, à l'évidence, la lumière est perçue dans le travail de Véronique Joumard comme source d'énigme, oscillant entre phénomènes physiques visibles et invisibles, et se pose en vecteur de contemplation moderne.