flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
My Cities
Laure Tixier [tous les titres]
Centres d'art, musées, galeries & varia [tous les titres]
Laure Tixier My Cities
Texte de Laure Tixier.

Publié par le Frac Bourgogne, avec le MUDAM, Luxembourg, le Domaine départemental de Chamarande, la Maison des Arts de Malakoff, la Galerie Polaris, Paris.
paru en 2008
édition bilingue (français / anglais)
25,4 x 20,5 cm (relié, couv. toilée)
80 pages (52 ill. coul.)
20.00 € 14.00 €
(offre spéciale)
ISBN : 978-2-913994-25-6
EAN : 9782913994256
en stock
(derniers exemplaires
disponibles !)
 
Ce livre d'artiste présente une sélection de dessins à l'aquarelle sur papier parmi cinq ensembles conçus par Laure Tixier de 1996 à 2007.
Ces rêveries colorées sur le thème de l'habitat, de l'architecture et de l'urbanisme, qui parfois en empruntent les codes de représentation, nous invitent à saisir le contenu latent des grandes utopies architecturales, la fantaisie et la multiplicité des modèles (jusqu'au quotidien le plus banal, tel le bruit que fait la boule en tombant d'un distributeur automatique : Gacha Gacha, 2006-2007) qui président à tout projet utopique.
La technique du crayon et de l'aquarelle, sa précision, les possibilités qu'elle recèle en matière de notation et de compréhension d'un projet architectural, urbain, ou d'une forme quelconque, le format et le choix d'une couverture rigide, évoquent les carnets de dessins et les relevés des architectes arpenteurs du dix-neuvième siècle.
Implicitement, c'est une invitation au voyage dans le temps, l'espace, et à une lecture renouvelée de notre quotidien (Broderies : ma ville, mon quartier, mon immeuble, 2007) : tels l'architecte et l'artiste, voyageurs en tout temps, partis à la découverte de ce « jardin planétaire » (Gilles Clément).
Chaque ensemble fait l'objet d'une courte notice rédigée par Laure Tixier, présentant l'idée à l'origine de son déploiement.
Décliné sur des supports très divers – photographie, film d'animation, installation, dessin – le travail de Laure Tixier (née en 1972 à Clermont-Ferrand) intègre des références de la culture populaire (des contes traditionnels aux jeux vidéos en passant par les mangas), de l'histoire de l'art et des utopies architecturales pour construire des univers oniriques et poétiques.