flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Trois commandes
Nicolas Floc’h [tous les titres]
Centres d'art, musées, galeries & varia [tous les titres]
 Nicolas Floc’h Trois commandes
Edité par Nicolas Floc'h, Éric Foucault, Anastassia Makridou-Bretonneau.
Texte d'Estelle Zhong-Mengual ; entretien avec Nicolas Floc'h par Anastassia Makridou-Bretonneau et Éric Foucault.

Conception graphique : Hugo Bouquard.

Publié avec Eternal Network.
paru en décembre 2015
édition française
12,5 x 21 cm (broché)
80 pages (ill. coul. et n&b)
7.00 €
ISBN : 979-10-95348-02-3
EAN : 9791095348023
en stock
 
Entre 2008 et 2012, Nicolas Floc'h réalise trois commandes dans le cadre de l'action Nouveaux commanditaires de la Fondation de France. À Santiago du Chili, à Rennes et à Tours, des communautés isolées et socialement fragiles ont exprimé à l'artiste des besoins d'ordre fonctionnel basés sur le vivre-ensemble. Cet ouvrage documente l'élaboration et la réalisation de ces projets, éclairant leurs connexions et singularités.
Depuis 2008, Nicolas Floc'h et la société des Nouveaux commanditaires ont contribué ensemble à l'exécution de trois commandes d'envergure : Le Grand troc dans un bidonville à Santiago du Chili auprès de personnes en réinsertion professionnelle (2008) , La Patate chaude dans un jardin potager à Rennes (2012) et La Jetée sur l'herbe au sein d'un foyer d'adolescents à Tours (2012). Le choix d'Anastassia Makridou-Bretonneau de confier successivement à Nicolas Floc'h ces trois projets dans des contextes différents a été motivé par une volonté d'explorer la valeur productive que revêt une grande partie de ses œuvres en regard de la valeur d'usage inhérente au protocole des Nouveaux commanditaires. Ce livre offre l'occasion de replacer ces trois commandes dans le cadre d'un travail que l'artiste décline depuis une vingtaine d'années. Si les enjeux de chaque projet sont définis à partir de demandes particulières, on y retrouve toujours la question d'une communauté isolée et socialement vulnérable qui exprime autant des besoins matériels qu'un désir d'art revendiqué. Les textes réunis ici tentent de décrypter comment Nicolas Floc'h a pris en compte cette double dimension des attentes, à la fois symbolique et concrète.
Publié à l'occasion de l'exposition de Nicolas Floc'h « Le Grand Troc » au MAC/VAL, Musée d'art contemporain du Val-de-Marne, du 13 octobre au 22 novembre 2015.
Nicolas Floc'h (né en 1970 à Rennes, vit et travaille à Paris et à Vouvray) explore les pratiques artistiques en fonction des contextes qu'il investit. Ses œuvres se déclinent en de multiples formes – installation, sculpture, photographie, film, performance, scénographie... – qui se présentent comme des structures ouvertes, multifonctionnelles, modulables et consommables. Des produits proviennent du mot qui les désigne et sont vendus au marché, un filet de pêche pélagique reproduit la Tour Eiffel à l'échelle 1, une structure multifonctions se transforme au gré des utilisations (bibliothèque, comptoir…), etc. Ses propositions artistiques s'inscrivent dans le champ de l'expérimentation questionnant les modes de production, de distribution et de consommation de l'art. Nicolas Floc'h invente des processus de création qui ne peuvent exister sans la collaboration et l'appropriation d'autres personnes. Ses œuvres invitent à l'appropriation par l'imaginaire et le récit rendant possible un dialogue entre le subjectif et le collectif, le réel et la fiction.