flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Markus Schinwald [tous les titres]
CAPC [tous les titres]
Markus Schinwald <!---->
Edité par Markus Schinwald et Alexis Vaillant.
Textes de Virginia Dellenbaugh et Markus Schinwald.
Illustrations de Markus Schinwald.

Conception graphique : Christoph Steinegger / Interkool.
paru en août 2013
édition bilingue (français / anglais) / textes en français et en anglais
22,5 x 22,5 cm (relié)
48 pages (ill. coul.), 14 autocollants en coul.
15.00 €
ISBN : 978-2-87721-219-9
EAN : 9782877212199
en stock
 
Après avoir transformé l'intégralité de la nef du CAPC en théâtre mécanique, Markus Schinwald conçoit un livre d'artiste sophistiqué et élégant qui rend compte de cette aventure physique et mentale, à travers des gravures préparatoires, des dialogues de films et des autocollants insérés dans un pochette (à apposer soi-même sur les pages du livre) alternant vues de l'exposition et reproduction des œuvres de Schinwald.
La nef du CAPC est plongée dans l'obscurité. Une gigantesque structure tubulaire en laiton jonchée d'aliens découpe l'espace. Des ciels peints et des portraits retouchés suspendus à des fils métalliques sont comme lancés dans le vide. Les cimaises sont couvertes de Brinjal. Des culbutos jouent aux échecs et des marionnettes d'enfants claquent des fers sur le sol. Un escalier Eiffel de treize mètres en colimaçon relie le sol au plafond. Des grandes tentures éteignent l'architecture. Un imposant banc triangulaire coupe la nef en quatre. Un faux plafond perforé tamise une lumière violacée qui descend jusqu'au sol le long d'une étoffe qui tournoie. Un personnage assis sur un plongeoir suspendu réagit aux regards qui se posent sur lui. Bienvenue dans le théâtre mécanique de Markus Schinwald. Un espace taillé sur mesure, qui sublime l'architecture du CAPC autant qu'il la prend au piège. La publication produite par le CAPC rend compte de cette aventure physique et mentale à travers des gravures préparatoires, des dialogues de films et des autocollants alternant vues de l'exposition et reproduction d'œuvres de l'artiste.
Publié à l'occasion de l'exposition de Markus Schinwald au CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux du 16 mai au 15 septembre 2013.
Markus Schinwald (né en 1973, vit et travaille à Vienne) s'intéresse au corps, à ses métamorphoses et à ses artifices. Entre Sigmund Freud et David Lynch, son travail protéiforme (films, photographies, installations, peintures et dessins), empruntant aux univers du spectacle – danse, performance, opéra, cinéma ou mode –, met en scène des corps humains manipulés ou prolongés par des extensions physiques, prothèses mécaniques, accessoires et vêtements étranges. Brassant mythes de l'histoire de l'art, thèmes psychanalytiques et théories culturelles, refusant toute forme de naturalisme, ses œuvres constituent une collection de curiosités qui constitue, avec une forte charge esthétique, un point de vue singulier sur l'être humain, inscrit dans les profondeurs du désir, de l'aliénation et du fétichisme contemporains.