flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
ECAL – Typeface as Program (Le caractère typographique comme programme)
JRP|Editions [tous les titres] Anthologies et théories de l'art [tous les titres]
  ECAL Typeface as Program (Le caractère typographique comme programme)
Edité par François Rappo.
Textes de Peter Bilak, Jürg Lehni, Erik Spiekermann.

Publié avec l'ECAL, Ecole cantonale d'art de Lausanne.
paru en janvier 2010
édition bilingue (français / anglais)
16,5 x 21,5 cm (relié)
180 pages (111 ill. n&b)
ISBN : 978-3-03764-072-2
EAN : 9783037640722
épuisé
 
Les expérimentations typographiques réalisées à l'aide des programmes informatiques de « scripting » développés par l'Ecole cantonale d'art de Lausanne.
Cette publication poursuit la série consacrée au design par l'ECAL, avec notamment ECAL Design graphique et ECAL Typographie. Le projet s'est ouvert par une simple question de courbes : peut-on se doter d'un outil informatique qui prenne en charge les tâches routinières du dessin de lettres ? Une question artisanale et numérique : celle d'imaginer un aller-retour entre la description numérique des caractères typographiques et leur dessin. Elle s'est prolongée par des interrogations plus générales portant sur les groupes de formes qui construisent les lettres, fûts, courbes et sérifs. Ces paquets de formes, dont l'exécution mobilise l'énergie des étudiants, dessinateurs et typographes – jusqu'où pourrait-on les simplifier et les grouper ? La calligraphie et l'exécution manuelle comportent bien des séquences de traits et de jambages, cursifs ou non. La typographique mécanique aussi, avec le système de gravure des poinçons et la répétition des contre-poinçons. La typographie digitale, elle, dématérialise le processus et laisse ouvert le choix des références formelles. Est-ce alors dans le traitement algorithmique des données de la fonte que pourrait s'imaginer les éléments d'une méthode de dessin renouvelée ?
Plusieurs petits programmes de « scripting » ont été réalisés et testés par les étudiants dans une suite de workshops. David Keshavjee et Julien Tavelli, à partir d'une série d'expérimentations typographiques basées sur ces simples scripts, ont réalisé une fonte de texte, utilisée dans ce livre et portant les caractéristiques de l'outil qui l'a générée. Prolongeant cette idée, des caractères mobiles en bois ont été réalisé, actualisation d'une des possibilités graphiques développées par le « scripting », pour permettre de jouer avec le matériel typographique, la composition, les espaces et l'impression. La réalisation d'outils spécifiques au projet, d'outils parfois instables, aimerait se situer dans la perspective d'une recherche de l'unité du projet graphique. Projet dans lequel la phase de conception et la phase de production sont marquées par une même approche, extension du terrain de jeu typographique.
Voir aussi ECAL – A Success Story in Art and Design ; ECAL – Photographie ; ECAL – Typographie ; ECAL – Graphic Design (2016) ; ECAL – Graphic Design (2004) ; ECAL – Design industriel ; Pierre Keller.