flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Vincent Lamouroux [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Art contemporain [tous les titres] – collection Monographies [tous les titres]
Vincent Lamouroux <!---->
Textes de Marcelline Delbecq, Arnauld Pierre ; conversation entre Geert Goiris et l'artiste.

Conception graphique : Frédéric Teschner.

Publié avec le Grand Café (St Nazaire), Le CREDAC (Ivry/Seine), Le SPOT (Le Havre), la Galerie Georges-Phillippe & Nathalie Vallois (Paris) et le CNAP.
paru en mars 2010
édition bilingue (français / anglais)
18 x 24 cm (broché, couv. à rabats)
160 pages (52 ill. coul. et 28 ill. n&b)
ISBN : 978-2-84066-340-9
EAN : 9782840663409
épuisé
 
Première monographie : une rétrospective des dispositifs lumineux, des grandes installations architecturales et des environnements spectaculaires conçus par l'artiste français, avec un ensemble de textes inédits et un entretien.
Cette première monographie de Vincent Lamouroux présente une rétrospective des dispositifs lumineux, des grandes installations architecturales et des environnements spectaculaires conçus pour les espaces du Palais de Tokyo, du Mamco, de l'IAC, du Centre Pompidou, etc., ou présentés dans le cadre du Printemps de Septembre à Toulouse, de la Biennale d'art contemporain du Havre...
Deux essais – une analyse détaillée par Arnauld Pierre des installations emblématiques de l'artiste et une création originale de Marcelline Delbecq composée de six textes conçus spécifiquement pour l'ouvrage – constituent une introduction et une mise en perspective historique du travail de l'artiste. En conversation avec l'artiste photographe Geert Goiris, Vincent Lamouroux explicite lui-même sa démarche en revenant sur les notions-clé de son travail (lieu, espace et temps, vitesse et immobilité, image, sculpture et architecture...).
Entre architecture et sculpture, le travail de Vincent Lamouroux (né en 1974 à Saint-Germain-en-Laye, vit et travaille à Paris et à New York) procède d'une pratique sculpturale de l'espace, d'une conception de la sculpture élargie au champ entier de l'espace réel. S'adressant à un imaginaire moderniste qui brasse aussi bien les attractions populaires modernes et les effets spéciaux du cinéma que la culture visuelle des avant-gardes et les utopies architecturales et technologiques, les environnements spectaculaires de Lamouroux produisent un bouleversement sensoriel qui déstabilise la perception de l'espace, du mouvement et de la gravité.
Vincent Lamouroux a reçu le Prix Fondation d'Entreprise Ricard en 2006.