flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Fouad Elkoury
 
Fouad Elkoury (né en 1952 à Paris, vit et travaille à Paris et Beyrouth) est un important artiste photographe du Moyen-Orient. Son premier reportage sur la vie quotidienne du Liban en guerre sera publié dans Libération. En 1984, il publie son premier ouvrage Beyrouth Aller-Retour. En 1991, il participe avec d'autres photographes à une mission photographique sur la ville dévastée de Beyrouth qui donne lieu à la publication de Beyrouth centre-ville et à une exposition au Palais de Tokyo à Paris en 1993. Le livre fera date dans l'histoire de la photographie. En 1997, il crée la Fondation Arabe pour l'Image. L'année suivante, il s'installe à Istanbul où, entre Est et Ouest, il commence une nouvelle quête photographique. Son nouveau travail Sombres sera exposé à la Maison Européenne de la Photo en 2002. L'exposition sera accompagnée d'un film Lettres à Francine et d'un livre chez Marval. A partir de ce moment, il alterne photo et vidéo ainsi qu'écriture, avec la sortie en 2004 de son premier livre de texte pour les éditions de l'Œil Neuf La Sagesse du Photographe.
 
(lien externe : www.fouadelkoury.com)
 

 
2017
édition bilingue (français / arabe)
Kaph Books
Fruit d'un travail de recherche au long cours mené en étroite collaboration avec l'artiste photographe libanais, cet ouvrage luxueux et magnifiquement produit, qui rassemble 140 photographies inédites du Liban des années 1960 à nos jours, constitue une traversée émouvante de la vie d'un pays – son environnement, sa destruction, sa reconstruction et sa survie –, à travers le regard singulier de Fouad Elkoury.

2017
édition bilingue (anglais / arabe)
Kaph Books
Fruit d'un travail de recherche au long cours mené en étroite collaboration avec l'artiste photographe libanais, cet ouvrage luxueux et magnifiquement produit, qui rassemble 140 photographies inédites du Liban des années 1960 à nos jours, constitue une traversée émouvante de la vie d'un pays – son environnement, sa destruction, sa reconstruction et sa survie –, à travers le regard singulier de Fouad Elkoury.