flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Toilet Paper – Volume II – Platinum Collection (coffret + montre)
Toilet Paper [tous les numéros]
  Toilet Paper Volume II – Platinum Collection (coffret + montre)
Edité par Maurizio Cattelan et Pierpaolo Ferrari (concept et images).
Textes de Stephen G. Bloom, Nikolai Gogol, James Raymond Simmons, Charles Dickens, Marshall Saunders, Myriam Ben Salah, James Edward Smith, Hampton L. Carson, Edward Charles...

Conception graphique : Antonio Colomboni.

Publié par Damiani.
paru en décembre 2015
édition anglaise
23,5 x 31,3 cm (relié), sous coffret
240 pages (232 ill. coul.)
130.00 €
ISBN : 978-88-6208-445-1
EAN : 9788862084451
en stock
(derniers exemplaires
disponibles !)
 
Edition de luxe, sous coffret, limitée à 1000 exemplaires, du second volume du livre Toilet Paper, accompagnée de la montre Toilet Paper !
Le second volume du livre Toilet Paper contient les images des six derniers numéros du magazine (du 6 au 11), ainsi que des projets spéciaux conçus pour Purple, New York Magazine, Kenzine, Le Monde et Dazed & Confused, rassemblées / remixées dans un ouvrage luxueux, avec divers textes (du Nez de Nicolas Gogol à un extrait d'une loi californienne relative au saut de la grenouille en passant par une liste d'inventeurs tués par leur propre invention) et une série de projets inédits.
L'édition limitée « Platinum Collection », avec une couverture dorée ornée du désormais célèbre crapaud, présentée dans un grand coffret siglé, est accompagnée d'un montre créée spécialement par l'équipe de Toilet Paper.
Egalement disponible en édition courante.

Voir aussi le Volume I (Diamond Collection).
Fondé en 2010 par Maurizio Cattelan et le photographe Pierpaolo Ferrari (Le Dictateur), Toilet Paper est un magazine sans équivalent. Dans le sillage de Permanent Food et de Charley, les projets cultes de Cattelan, Toilet Paper, mi-livre d'artistes, mi-magazine, interroge notre obsession contemporaine pour les images en explorant nos désirs et pulsions les plus indicibles. Constitué exclusivement de photographies, dont chacune est minutieusement construite au sein d'un environnement mental spécifique, Toilet Paper pervertit les codes de l'iconographie médiatique, empruntant à la mode, à la publicité, au cinéma, combinant photographie commerciale, récits visuels tordus et imagerie surréaliste pour créer une série de tableaux saisissants, mélanges de normalité dérangeante et de troublante ambiguïté, devant lesquels l'effroi se mêle au plaisir visuel. Œuvre d'art en tant que telle, Toilet Paper interroge aussi, de par l'accessibilité du format magazine et une large distribution, la nature et les limites du marché de l'art contemporain.