flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Richesses
Fabrice Hyber [tous les titres]
Jannink [tous les titres] L'art en écrit [tous les titres]
Fabrice Hyber Richesses
paru en 2004
édition française
12,5 x 21 cm (broché, avec jaquette en papier calque)
48 pages (ill. coul)
12.00 €
ISBN : 978-2-90246-292-6
EAN : 9782902462926
en stock
 
Une reproduction de notes manuscrites, accompagnées de croquis, dans lesquelles Fabrice Hyber explique sa conception du rôle de l'art et de l'artiste.
« Au quotidien tout doit être un sujet d'éveil permanent. Le sommeil, la contemplation, la maladie, les jeux, le rêve comme le cauchemar sont des richesses qui donnent cette énergie, comme les objets ou les matières ou encore les services ou les inventions. Les artistes sont là pour nous apprendre ou nous révéler les moyens de parvenir à une telle richesse ; ils risquent leur vie pour ça. »

L'artiste, éveilleur de consciences et médiateur des richesses que recèle le quotidien, invite ainsi le lecteur à poursuivre sa démarche, car « cette proposition n'est certainement pas définitive et doit être pour vous source de contradiction. »
Ce livre est disponible, avec neuf autres écrits d'artistes publiés dans la collection L'art en écrit, au sein du coffret 10 Art Books.
Reconnu comme l'une des figures majeures de l'art contemporain français, Fabrice Hyber (né en 1961 à Luçon, Vendée) a construit depuis une trentaine d'années une œuvre dont la diversité des approches révèle aujourd'hui au public un travail proliférant, aux ramifications formelles et conceptuelles impressionnantes. Sa manière de faire à géométrie variable s'enrichit chaque fois d'un dialogue avec de multiples disciplines (de la physique aux neurosciences, de l'astronomie à la phytothérapie) pour renvoyer le spectateur/acteur à un chantier plus vaste où toutes les dimensions de l'expérience humaine sont convoquées. Mêlant dessins, peintures, vidéo et installations, Hyber multiplie les possibilités d'intervention sur la forme, les comportements, les organisations. Sa conception de l'art se frotte ouvertement aux manières de vivre le Monde, par des propositions qui remettent en jeu les modes d'interprétation du réel – ce qu'Hyber appelle plus généralement le « commerce » des formes.