flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Michel Goulet & François Massut
 
Artiste sculpteur, Michel Goulet vit et travaille à Montréal au Québec. Reconnu pour sa contribution importante à l'art public au Canada et à l'étranger, il a créé plus d'une quarantaine d'œuvres permanentes dont plusieurs en Europe. Il a représenté le Canada à la Biennale de Venise en l988 et a reçu le Prix Paul-Émile-Borduas en l990. Il décrit sa démarche artistique ainsi : « J'ai toujours puisé parmi les objets déjà existants plutôt que de les inventer, choisi les motifs anecdotiques plutôt que les constructions savantes, accumulé les images iconiques plutôt qu'inventer de l'absolu : faire en sorte que l'art et la vie soient au plus près, qu'on ne sache plus vraiment si c'est de l'art ou du commun de la vie. Je travaille avant tout avec la rencontre, avec l'échange, avec la mise en commun et avec la reconnaissance de qui nous sommes face à l'autre. J'ai besoin de cette affinité avec l'objet que l'on partage, avec cet objet qui n'est pas de l'art pour en faire un matériau de ma sculpture. J'ai besoin aussi de cet objet petit, sans réelle valeur, fragile pour donner de la force à tout ce qui l'entoure. J'ai besoin enfin de cet objet qui n'est pas une simple représentation, mais une chose en soi ».

François Massut est né et a grandi dans les Ardennes, à côté de Charleville-Mézières, ville natale d'Arthur Rimbaud. Il vit à Paris. Avec le collectif Poésie is not dead qu'il a fondé, influencé par les mouvements et les poètes de la poésie expérimentale, il tente de vaporiser, de percoler et de polliniser le poème dans l'espace public via différents médiums (installations, performances, road-trips de poésie action avec la Rimbaudmobile, etc.). Son objectif est que la poésie rencontre un auditoire non averti, non préparé, « dans une situation de risque et de fraîcheur, funambule et présente, malgré tout ».
 
(lien externe : www.michelgoulet.ca)
 

 
2018
Les presses du réel – Avant-gardes
Un retour collectif sur les chaises-poèmes du sculpteur québécois Michel Goulet, dix « causeuses poétiques » installées dans le jardin du Palais-Royal, avec des contributions de près de 70 auteurs, plasticiens, poètes, critiques, théoriciens, philosophes et penseurs.