english version / version française
Saisis par la préhistoire – Enquête sur l’art et le temps des modernes
Maria Stavrinaki [see all titles]
Les presses du réel Art History [see all titles]
order
print send a link
back to description download PDF
 
table of contents
 
INTRODUCTION

PREMIÈRE PARTIE. « NOUS NOUS ÉCHAPPONS À NOUS-MÊMES ». LA DÉCOUVERTE ET L'INTÉRIORISATION DE L'ÂGE DE LA TERRE (XVIIIe – XXe SIÈCLES)

I. Le temps long de la terre
La lente domestication du temps
La nécessité d'un récit
La fiction, poison et remède

II. Le temps long de l'homme
LE PASSÉ
L'homme est une montagne pensante
La géologie de Cézanne
LE FUTUR
Longue durée/accélération : les deux faces de la temporalisation de l'histoire
LE PASSÉ ET LE FUTUR : L'HOMME-SPECTATEUR
La préhistoire et la machine : la photographie comme fossile

III. Trois artistes : De Chirico, Max Ernst, Robert Smithson
Seconde préhistoire : De Chirico
« Seconde nature » : guerre et capitalisme chez
Max Ernst (1920-1921)
Le temps contre l'histoire et contre lui-même :
Robert Smithson (années 1960-1970)

Après la fin : Francis Ponge et Jean-Paul Sartre

DEUXIÈME PARTIE. L'ANTIQUITÉ DE L'HOMME ET DE SON ART : LA RECONSTITUTION

I. L'âge de l'homme

II. Indistinction entre l'homme et la nature
« Quelques misérables cailloux » : de l'indistinction à l'évolution
L'ascendance animale : le gouffre en nous-mêmes
Devant les premières œuvres d'art paléolithiques atemporalité et adaptation naturelle

III. Du sol aux murs des cavernes : premières failles, premières appropriations modernes de l'art préhistorique
Énigme, filiation, histoire
Magie homéopathique : le commencement du sacré

IV. Donner chair aux fossiles, aux objets et aux images
Fossiles vivants
Le naturalisme, une ontologie de l'immédiateté

Le réalisme des modernes : reconstituer la perte

TROISIÈME PARTIE. LA FACTICITÉ DE LA PRÉHISTOIRE : UNE GÉNÉALOGIE DISJONCTIVE DE L'ART

I. À distance
Le Bonheur de vivre

II. Pourquoi la modernité s'est-elle identifiée à la préhistoire ?
Une régression pathologique : la préhistoire vue par l'évolutionnisme moderniste
Êtres stratifiés
Survivance mobile et survivance réifiée : une différence de taille entre les préhistoriques et les primitifs
La possibilité d'une autre histoire : l'utopie
Ressemblance formelle : la fin et le commencement
L'apprentissage de la seconde préhistoire (Walter Benjamin, I. C. A. et Leo Frobenius)

III. Trois artistes : Joan Miró, Jean Dubuffet, Claes Oldenburg
Magie agissante : Joan Miró (avec Louis Aragon et Carl Einstein)
De la mort à la vie, de l'histoire au présent : Jean Dubuffet
« Humaniser les objets hostiles » : Claes Oldenburg

Le présent

QUATRIÈME PARTIE. LE PARADOXE DU NÉOLITHIQUE : RUPTURE ET PERMANENCE, ORDRE ET DÉSORDRE

I. Les usages politiques du Néolithique : révolution et enracinement (Angleterre, c. 1930, Danemark c. 1960)
Révolution, ou la naissance du nouveau
Enracinement dans le paysage

II. Le Néolithique du désordre : Pablo Picasso et Robert Morris
Les monuments de Picasso
L'alignement sur Nazca de Robert Morris

CINQUIÈME PARTIE. LA PRÉHISTOIRE À L'ÂGE ATOMIQUE

La fin de l'histoire

I. Posthistoire (Bataille, Jünger, McLuhan)
1. Georges Bataille : Lascaux-Hiroshima
La fiction de Lascaux : un début, deux actes et une fin
Premier acte : l'apparition de l'« être délié »
Premier renversement : l'animal est tombé et l'homme s'est élevé
Deuxième acte : la découverte de Lascaux par trois adolescents le 12 septembre 1940
Fin/Deuxième renversement : Hiroshima
L'avènement de la posthistoire dans la pensée des années 1950-1960 : ni gauche, ni droite

2. Ernst Jünger : une source oubliée de la pensée sur l'anthropocène

3. Marshall McLuhan : haine de l'écriture, retour à l'oralité

II. Cavernes de l'âge atomique (1949-1959). Fontana, Kiesler, Gallizio
La préhistoire, matrice de l'histoire

CONCLUSION : TERRA INCOGNITA

Liste des légendes et copyrights
Bibliographie
Index
Remerciements