les presses du réel

L'espace d'un instant

Zineb Sedira - L\'espace d\'un instant
Ce catalogue accompagne l'exposition de Zineb Sedira au Jeu de Paume, qui couvre une période allant de 1998 à aujourd'hui et des médiums aussi divers que la vidéo, le film, l'installation et la photographie. Plusieurs des installations présentées reflètent son intérêt pour la collecte, l'enregistrement et la transmission d'histoires. L'évolution de la forme, de la fonction et de l'effet des images dans les sociétés du monde s'inscrit dans son rapport au matériau d'archive.
Les œuvres de Sedira portent sur les mutations sociopolitiques des sociétés modernes et les problématiques du déplacement, ainsi que sur la mémoire au regard de l'histoire contemporaine. Soulignant l'intérêt particulier de l'artiste pour les archives comme pour la collecte et la transmission de récits, son travail a souvent été identifié à la question postcoloniale, en particulier à travers son histoire familiale. Cependant, ainsi que le reflètent l'exposition « L'espace d'un instant » – constituée de films, vidéos, installations et photographies datant de 1998 à aujourd'hui – et le catalogue qui l'accompagne, l'œuvre de Sedira embrasse des enjeux plus vastes, allant des utopies des années 1960 aux mobilités contemporaines, en passant par les répercussions actuelles des mutations géopolitiques et industrielles survenues au XXe siècle : l'essor de l'industrie automobile (The End of the Road, 2010) ; le fret mondial lié à l'exploitation des ressources primaires et secondaires par les pays du Nord, conséquence directe de l'impérialisme (Lighthouse in the Sea of Time, 2010 ; Broken Lens, 2011 ; Transmettre en abyme, 2012) ; l'indépendance de l'Algérie (Laughter in Hell, 2018 ; Standing Here Wondering Which Way to Go, 2019).
Ni tout à fait documentaires ni fictionnelles pour autant, les œuvres éminemment narratives de Zineb Sedira, incluant le plus souvent la présence physique de l'artiste, composent des récits révélant la mémoire collective et traduisent son engagement politique. Produite spécialement pour cette exposition, Standing Here Wondering Which Way to Go (2019) s'inspire du festival panafricain d'Alger de 1969 et fait aussi référence aux mouvements révolutionnaires des années 1960 et 1970. La pièce centrale de cette installation, un diorama du salon de Zineb Sedira, contient sa collection personnelle de meubles et d'objets, une œuvre vidéo, une sélection musicale relative à la période, ainsi que des photographies et des documents. La dimension autobiographique de Standing Here Wondering Which Way to Go renvoie à l'éthos culturel de l'époque et soulève la question de notre capacité à tirer des enseignements de l'histoire.
Publié à l'occasion de l'exposition éponyme au Jeu de Paume, Paris, du 15 octobre 2019 au 19 janvier 2020.

Marta Jecu est commissaire d'exposition indépendante et chercheuse à l'IMéRA – Institut d'études avancées de l'université d'Aix-Marseille.

Gilane Tawadros est autrice et commissaire d'exposition. Elle a fondé et dirigé l'Institute of International Visual Arts (Iniva) de Londres, agence culturelle de réputation internationale qui, pendant plus d'une décennie, a été à la pointe des débats artistiques et culturels aux plans national et international.

José Miguel G. Cortès est titulaire d'un doctorat en philosophie de l'université de Valence, Espagne, et maître de conférences en théorie de l'art à la faculté des beaux-arts de l'université polytechnique de Valence.

Pia Viewing est commissaire d'expositions historiques et contemporaines au Jeu de Paume.
Née en 1963 à Paris, Zineb Sedira vit à Londres depuis 1986 et travaille entre Alger, Paris et Londres. Elle mène, aux moyens de la photographie, de la vidéo et de l'installation, une réflexion globale, à la fois esthétique, culturelle, historique et politique, sur les problématiques de l'identité culturelle, du déplacement et de la mémoire en relation avec l'histoire récente.
Son travail a été présenté au sein de nombreuses expositions personnelles, entre autres à la Photographer's Gallery (Londres, 2006), au Wapping Project (Londres, 2008), au New Art Exchange (Nottingham, 2009), au Pori Museum (Finlande, 2009), au Bildmuseet de l'université d'Umeå (Suède, 2010), à la Kunsthalle Nikolaj (Copenhague, 2010), au Palais de Tokyo (Paris, 2010), au [mac] musée d'Art contemporain de Marseille (2010), au Blaffer Art Museum, University of Houston, au Prefix Institute of Contemporary Art de Toronto (2010), au Charles H. Scott Gallery à Vancouver, au Blaffer Art Museum, Houston (2013), à Art On the Underground, Londres, (2016), à la Sharjah Art Foundation (Émirats arabes unis, 2018) et au Beirut Art Center (Beyrouth, 2018).
Zineb Sedira est à l'origine d'aria (artist residency in algiers), une résidence d'artistes à Algers qui soutient le développement de la scène artistique contemporaine en Algérie à travers des échanges interculturels et des collaborations.
 
Textes de Marta Jecu, Gilane Tawadros, José Miguel G. Cortès, Pia Viewing, Zineb Sedira.

Conception graphique : Geoffrey Saint-Martin.
 
paru en septembre 2019
édition bilingue (français / anglais)
24,8 x 31 cm (broché)
160 pages (ill.)
 
39.00
 
ISBN : 978-2-915704-90-7
EAN : 9782915704907
 
en stock
 
L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant L'espace d'un instant


 haut de page