les presses du réel

A l'attaque

extrait
Adel Abdessemed par Julie Abdessemed :

1971 naît à Constantine, Algérie, troisième enfant, après Malek et Samira, de Nafissa et Essaïd ; enfance à Batna, dans les Aurès

1976 assiste à la naissance de Sabrina et Issam, sa sœur et son frère jumeaux

1980 rencontre avec Cherif Merzougui, début d'une profonde amitié

1986 entre à l'Ecole des Beaux-Arts de Batna ; Adel peint ses Trois passions ; voyages dans les Aurès et dans le désert

1988 première expo à Batna avec Allam Amar, son ami d'enfance 5 octobre

1988 soulèvement populaire à Alger, choc profond pour Adel

1989 À Oran, il achète un livre sur Rembrandt, choc...

1990 Beaux-Arts d'Alger ; Allam, Hacene, Halim

1992 Cherif meurt dans ses bras ; assassinat du Président Boudiaf ; nouvelle trame de massacres

1994 assassinat de M. Hassela, directeur de l'École des Beaux-Arts d'Alger, et de son fils Rabbah, au sein même de l'école

9 septembre 1994 Adel arrive à Lyon en urgence : Merci Henri Lemasne, Colette et Françoise, René et Jean-Pierre ; Beaux-Arts pour éviter la clandestinité ; Adel réalise sa première vidéo Ombre et Lumière ; retrouvailles avec Halim arrivé deux ans auparavant ; vit à Vaulx-en-Velin pendant deux ans

1995 bref séjour en Algérie

Septembre 1996 invité par Niek van de Steeg pour un mois à la Villa Medicis ; impossibilité de rentrer au bled pour le mariage de sa sœur Sabrina ; Adel réalise sa pièce en néon Exil ; rencontre avec le Joueur de flûte Bourdim Messouad, transe...

fin 1996 bar de l'Antidote, Adel et moi... Dans notre petit studio rue du Port du Temple, sur un rideau vert, Adel écrit avec une cigarette : Nuit de noces et fait sa première carte postale

février 1997 part en Algérie voir sa famille, nos neveux Najib et Ala, avant de devenir déserteur ; clash avec ma famille

juillet 1997 notre mariage en présence de René, Jean-Pierre et Halim

septembre 1997 voyage en Grèce : Oia, Santorin, sublime, Adel me fait découvrir les figues de Barbarie ; on déménage rue St-Jean

novembre 1997 Adel m'apprend à travailler avec lui ; vidéo Passé simple dans le bar de la détente

1998 fête chez Anissa Hassela avec Tarik et Myriam à Paris ; Khemsa chez Josselyne Naef ; fini Lyon

1999 on habite à Paris à la Cité des Arts, Mme Brunau, très belle vue sur la Seine ; annonce de notre mariage à ma famille ; Allam est mort ; Guy nous a laissé une petite chenille, on assiste à la naissance du papillon ; grâce à la générosité de Chourouk, Adel réalise Chrysalide et je filme

2000 Mort de Anissa ; Manifesta 3 à Ljubljana : Adel expose son monstre positif Mohammed-Karlpolpot ; conversations avec Georges Lapassade ; après avoir pensé à OUI, vidéos Double fond et Julie et ZEN ; rencontre avec Larys et Jean-Luc, expo à La Criée de Rennes ; pas de visa pour les parents d'Adel, on les retrouve en Tunisie, on voit Hacene à Sidi Bou Saïd

Septembre 2000 New-York Atelier à P.S.1, première résidence d'Adel, une belle vue, beaucoup de lumière, scandale ; invité par Evelyne Jouanno et Hou Hanru au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, il expose son étoile de cannabis, nouveau scandale

2001 première publication d'Adel : Question nary, on voyage beaucoup, Japon, Californie ; entretien avec Sislej Xhafa et Massimiliano Gioni à Flash Art ; après 4 ans et demi, retour d'Adel en Algérie, première fois pour moi ; Adel retrouve Hacene, “Hacene n'a pas de chance” ; passage en Europe, la pièce Adel has resigned est réalisée à Watou et Yokohama, encore un scandale

Après le 11 septembre on a pensé à notre bébé

2002 Berlin ; Ksu est née... Jimmie Durham choisit d'être le parrain de Ksu... à Berlin, Adel a emprunté le bassin public indigo situé en face de chez nous qui est devenu son studio, il veut le transformer en une immense fontaine dionysiaque... beaucoup de vin consommé avec Jimmie et Maria-Thereza ; et la vidéo Pressoir, fais-le est venue... The Green Book et expo à Vassivière avec Guy Tortosa...

2003 Real Time réalisée à Milan, à la galerie Laura Pecci, Lise Guéhenneux nous rejoint ; avec Hanru à la Biennale de Venise ; vidéo Happiness in Mitte , les sept chats qui lapent du lait ; expo au Mori Museum, Tokyo, avec Pier Luigi Tazzi ; Adel invite Jean-Marc Ballée à travailler avec lui pour son livre Adel Abdessemed Global

2004 la mère de François Quintin nous a quittés, le squelette Habibi est exposé au Frac Champagne-Ardenne avec François et au Mamco de Genève, où il finit par habiter... mais crée encore une polémique

fin 2004 Berlin s'est terminé avec Tschüss, retour à Paris, expo à Shanghaï ; Elle danse dans mon ventre

2005 Adel emprunte le trottoir de la rue Lemercier et fait Mes amis, la première photo de la série de la rue ; son livre Global est édité ; naissance de Elle ; nouvelle rencontre avec Kamel Mennour dont Adel fait le portrait dans la rue en Pickpocket... expo Holidays – God Is Infinity à la galerie avec les œuvres Spirit réalisée en terre cuite, Foot On, Ocean View, Travaux. Adel invite Silvia Ocougne à composer la musique de sa vidéo God Is Design... Mircea Cantor écrit un texte sur l'expo, refusé par une revue ; suite à une conversation téléphonique avec Nafissa : l'avion plié et roulé Bourek... Adel jette la caméra au-dessus de Berlin avec Schnell

2006 photos : le serpent de Zero Tolerance ; Sept frères avec les sangliers... on part quelques jours à New-York ; puis expos à Dakar, Sao Paulo, Càdiz, après Tarifa et Tanger Adel fait Salam Europe... Adel prépare son nouveau livre À l'attaque : conversation avec Elisabeth Lebovici, Jean de Loisy lui suggère Philippe-Alain Michaud pour la rédaction d'un texte, Adel est enchanté... Séparation avec le lion... exposition Practice Zero Tolerance à La Criée avec Larys Frogier, et au Plateau avec Caroline Bourgeois, Black House en suspens... Visite de ses parents en novembre, il ferme l'atelier avec la photo de sa mère Nafissa ; expo Sikhah (conversation) à Tel-Aviv chez Dvir Gallery, avec Dvir Intrator, dont il fait le portait en vidéo, Shifra Shalit et Ami Barak ; Jimmie et Maria-Thereza dessinent un livre pour Ksu

2007 entretien avec Daniel Buren publié dans le Journal des Arts ; Adel a repeint son mur Dazibao en rouge mais ne parvient pas à vivre avec alors il le repeint en jaune avec une première inscription : « mort ou vif »
Adel Abdessemed : autres titres




 haut de page