les presses du réel

Safari

extrait
« Quête sans fin d'une explication qui se dérobe... C'est à ce hasard que les pièces de Pierre Vadi nous demande de suppléer. Chemin faisant, par dérives associatives et glissements de sens, elles nous obligent subtilement mais fermement à nous situer en tant qu'individus par rapport à des enjeux tant existentiels qu'économiques, sociaux ou politiques, Sans pour autant nous permettre de construire des positions rassurantes, il va sans dire... »
Stefan Schoettke

« Pierre Vadi parle de son travail comme d'une construction de « fictions géopolitiques ». Cet énoncé sous-entend que ses oeuvres ont un caractère narratif et qu'elles proposent de nouvelles formes de lecture de notre environnement. L'artiste portant un soin particulier au mode de présentation de ses oeuvres, ces caractéristiques se révèlent autant dans les objets pris individuellement que dans la conception des expositions. Dès lors, il semblerait que chaque présentation du travail devienne le lieu de l'écriture d'une fiction où les objets sont autant de signes qui s'articulent de manière syntaxique. D'ailleurs ses objets entretiennent une relation étroite avec le texte : à l'origine il y a toujours une référence littéraire, scientifique ou culturelle. Pierre Vadi est un vrai lecteur qui se saisit du livre pour créer un espace entre le texte et sa propre imagination. C'est dans cet espace de rencontre avec le texte qu'il faut comprendre son travail « d'écriture »; c'est aussi dans cet esprit qu'il faut « lire » ses oeuvres et ses expositions. »
Des territoires fiction par Catherine Pavlovic (extraits, p. 13)
Pierre Vadi : autre titre



 haut de page