Rue du Bouquet

Rue du Bouquet est une maison d'édition indépendante dédiée à la photographie, créée par Samantha Stuckle en 2016. Elle édite des ouvrages en série limitée, imprimés et façonnés avec soin, et met en avant le travail de photographes émergents ou confirmés. Le travail éditorial se réinvente avec chaque photographe : pas de volonté d'imposer un esprit de collection normé mais au contraire celle d'imaginer un nouveau livre-objet à chaque parution.
 
Sladjana Stankovic - Aménagements successifs du noir
2020
édition française
momentanément indisponible
Sladjana Stankovic, photographe d'origine serbe qui travaille en argentique et principalement le noir et blanc, signe un livre en forme de retour à sa ville natale (une série d'images de paysages urbains réalisées à Belgrade entre 2012 et 2015) et d'état des lieux de la Serbie d'aujourd'hui, avec une nouvelle inédite de Sylvain Prudhomme.
Stéphane Ruchaud - Oasis
2019
édition bilingue (français / anglais)
Un essai photographique sensualiste sur le souvenir lumineux d'un été (textes de Christophe Honoré et Théo Esparon).
Samuel Hoppe - Zone Supérieure
2017
édition bilingue (français / anglais)
Épris des paysages de montagne depuis son enfance, le photographe Samuel Hoppe a traversé les paysages alpestres, principalement du côté de la Suisse sur plusieurs années. Zone supérieure est le récit visuel de ces périples. Avec une préface de Jean-Christophe Bailly.
Chantal Stoman - Views - Phnom-Penh
2017
édition trilingue (français / anglais / khmer)
Les photographies de Chantal Stoman témoignent des relations entre une ville et ses habitants. Conclusion d'un projet initié en résidence d'artiste, cet ouvrage offre un nouveau regard sur Phnom Penh : une ville lointaine, inconnue et où le temps semble s'être arrêté.
Yann Audic - Japon
2016
édition trilingue (français / anglais / japonais)
Ce livre photographique est le fruit de plusieurs séjours au Japon, de promenades dans Tokyo, de road-trip dans les Alpes japonaises ou d'errance sur la côte de la Préfecture de Shizuoka. Prenant le point de vue de l'étranger, Yann Audic a concentré son attention sur le quotidien, recherchant l'extraordinaire dans le banal.
filtres :


 haut de page