flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Peinture et politique en URSS – L’itinéraire des membres de la Société des artistes de chevalet (OST) (1917-1941)
Cécile Pichon-Bonin [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Histoire de l'art [tous les titres] – collection Œuvres en sociétés [tous les titres]
commander
imprimer envoyer un lien
retour au descriptif lire un extrait revue de presse
 
sommaire
 
INTRODUCTION



PREMIÈRE PARTIE
LA SOCIÉTÉ DES ARTISTES DE CHEVALET ET LE RENOUVEAU DE LA FIGURATION SOVIÉTIQUE. LES ANNÉES 1920


CHAPITRE 1
LA SOCIÉTÉ DES ARTISTES DE CHEVALET : GENÈSE

Les années de formation artistique
– La période prérévolutionnaire
– La guerre civile et les Ateliers nationaux d'art libre, 1918-1920
– La vie au cœur des Vkhoutemas, 1920-1924

Le rôle de David Sterenberg dans la fondation de l'OST
– De Paris à Moscou
– L'action de Sterenberg pour le groupe


CHAPITRE 2
L'OST ET LA QUESTION DU RÉALISME

La place centrale du réalisme dans l'art soviétique des années 1920
– Les tribunes du discours sur la peinture
– Les bases de la pensée marxiste appliquée à l'art

L'OST face à l'AKhRR
– David Sterenberg s'oppose à la fondation de l'AKhRR
– Conflits autour de la notion de réalisme
– Réalisme, marché de l'art et patronage


CHAPITRE 3
IMAGES DE LA CONSTRUCTION ET CONSTRUCTION DE L'IMAGE : LA DIALECTIQUE DU PRÉSENT ET DE L'INTEMPORALITÉ

David Sterenberg : la peinture comme art de laboratoire

L'œuvre, un équivalent expressif de la vie moderne
– Sergueï Loutchichkine : l'œuvre métaphore de la vie
– Alexandre Tychler : le tableau est un théâtre
– Le portrait
– De la construction industrielle à la construction du socialisme
– Le type social
– L'allégorie
– Alexandre Labas et les moyens de transport : exprimer les sensations liées au mouvement
– Le rythme et l'énergie


CHAPITRE 4
IMAGES DE LA CONSTRUCTION ET CONSTRUCTION DE L'IMAGE : UN REGARD VERS LE FUTUR

L'œuvre vecteur de projets et d'utopies sociales
– Sergueï Loutchichkine illustre un projet de vie
– Alexandre Labas et l'envol
– La ville selon Iouri Pimenov
– Le culte de la machine
– L'homme nouveau

La recherche de l'expressivité et de l'effet sur le spectateur
– Le théâtre des émotions : Iouri Pimenov et l'expressionnisme allemand
– Un minimum de moyens pour un maximum d'effet : le contraste
– L'identification
– Interpeler le spectateur : tableau-affiche et tableau-dessin



DEUXIÈME PARTIE
L'OST ET LA « THÉMATIQUE SOVIÉTIQUE ». 1928-1932


CHAPITRE 1
L'OST DANS LA TOURMENTE DE LA RÉVOLUTION CULTURELLE: VERS LA SCISSION ET LA DISSOLUTION DU GROUPE

L'insertion de la jeunesse communiste dans la vie artistique : de l'AKhRR à la RAPKh

L'évolution de la ligne artistique de l'AKhR

La place dominante de l'AKhR et les voies de l'opposition

Les critiques de l'AKhR à l'encontre de l'OST
– Une évaluation idéologique
– L'OST: entre unité et discordes

L'action de la jeunesse communiste sur la restructuration des groupes
– Les tentatives de rapprochement de l'AKhR en direction des groupes
– Le rôle des jeunes communistes dans la scission de l'OST


CHAPITRE 2
L'OST ET LA RÉORGANISATION MATÉRIELLE DE LA VIE ARTISTIQUE

Les rivalités entre l'AKhR et le Glaviskousstvo

La création de la Coopérative des artistes de Russie : une alternative ?
– Structure et fonctions
– Les membres de la Coopérative
– Le bulletin de la Coopérative

La thématique soviétique : fil conducteur des achats, des expositions et des commandes ?
– Les acheteurs et leurs critères
– Les différents types d'expositions et leurs fonctions
– Le cas particulier des expositions thématiques : une ambition à l'épreuve des faits
– Les modes de commandes


CHAPITRE 3
MISSIONS DE CRÉATION ET COMMANDES D'ÉTAT COMMÉMORATIVES : UN TERRAIN D'AFFRONTEMENT ENTRE L'OST ET LA JEUNESSE COMMUNISTE

Les membres de l'OST en missions de création : des compagnons de route à « rééduquer » ?
– Le principe des missions de création
– Le choix des destinations
– Les conditions de voyage
– Continuités et changements de références artistiques

Les commandes commémoratives de 1928



TROISIÈME PARTIE
L'INTIME ET LE MONUMENTAL. LES ANNÉES 1930


CHAPITRE 1
1932-1933 : « QUINZE ANS D'ART SOVIÉTIQUE », UNE EXPOSITION CHARNIÈRE

L'exposition de Leningrad : une respiration permise par la dissolution des groupes
– Le réalisme socialiste : un courant pictural à définir
– Des artistes impliqués dans l'organisation de l'exposition
– Une commande à rebours
– Créer un tableau sur commande : l'exemple de Qui l'emportera ?
– L'exposition de Leningrad : un accrochage qui promeut la nouvelle figuration

De Leningrad à Moscou : la revanche des anciens membres de l'AkhR
– Virages idéologiques dans le parcours moscovite
– La censure : les circonstances du décrochage des œuvres


CHAPITRE 2
LA PLACE DES EX-MEMBRES DE L'OST DANS LA VIE ARTISTIQUE, LE TOURNANT DE 1933

La revue Iskousstvo dans le nouveau champ de la critique
David Sterenberg, Alexandre Tychler et la querelle du formalisme
Ossip Beskine et la deuxième campagne contre le formalisme
Les avis divergents
Alexandre Deïneka au centre de l'attention
Le type social
Le changement de coloris
Gontcharov, Labas, Loutchichkine, Pimenov et Williams : des peintres discrets


CHAPITRE 3
1934-1935, UNE DÉTENTE RELATIVE

David Sterenberg : « Le discours qui ébranla le MOSSKh »
– Trouver les responsables
– David Sterenberg face au « groupe de Staline »

Le renouveau de l'activité picturale des ex-membres de l'OST
– Les anciens membres de l'OST dans le circuit de la création picturale
– Alexandre Labas et le métro
– Andreï Gontcharov : le refuge dans l'intimité
– « L'impressionnisme soviétique »
– La peinture montre l'exemple
– La liberté par les marges


CHAPITRE 4
LA MISSION DE DEÏNEKA EN OCCIDENT

Deïneka aux États-Unis : à la recherche de modèles pour reconstruire Moscou

La série sur les Noirs américains et le débat sur le portrait

Deïneka et la vieille Europe : montage et schématisme
– Visions de Rome et de Paris
– Deïneka et les références artistiques italiennes


CHAPITRE 5
LA MONTÉE DES TENSIONS : 1936-1941

1936 : une sévère reprise en main
– La création du Comité des arts (1936-1953) et les mesures de Kerjentsev
– La réaction des artistes à l'intervention du Parti
– Les conséquences de la campagne contre le formalisme

1937-1938 : peindre durant « les années noires »
– Les artistes face aux purges staliniennes
– Quelques nouvelles toiles

1939-1941 : en marche vers la guerre
– Les réformes du MOSSKh
– La condamnation de l'impressionnisme
– Rester présents



ÉPILOGUE

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

LISTE DES ILLUSTRATIONS

INDEX