flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Stéphanie Moisdon
Stéphanie Moisdon [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Critique, théorie & documents [tous les titres] – collection Documents [tous les titres]
Stéphanie Moisdon Stéphanie Moisdon
Edité par Xavier Douroux.

Publié avec JRP|Ringier.
paru en 2007
édition française
15 x 21 (broché)
352 pages
15.00 €
ISBN : 978-2-84066-205-1 / 978-3-90582-915-0
EAN : 9782840662051
en stock
 
Le recueil de textes et d'entretiens.
On pourrait dire que ce livre traite de l'événement de la jouissance et de la mort de la critique, à moins que ce soit l'inverse. Il fait cohabiter des articles, des chroniques, des entretiens, des récits sur l'art, publiés entre 1987 et 2007. Il y est question du travail, du contrat, de la propriété, de la mutualité, de l'institution, de l'espace public, d'exposition, de projection, de représentation, du réel, du spectateur et de sa condition, du désir et de son économie, du passage du nom propre au nom commun.
Il parle de ces noms qui sont ou ont été : John Armleder, Bless, Trisha Donnelly, Mehdi Belhaj Kacem, Gilles Châtelet, Guy Debord, De Rijke/De Rooij, Sylvie Fleury, Jean-Luc Godard, Dominique Gonzalez-Foerster, Douglas Gordon, Carsten Höller, Michel Houellebecq, Pierre Huyghe, Pierre Joseph, Joseph Kosuth, Jacques Lacan, Jean-François Lyotard, Olivier Mosset, Philippe Parreno, Tino Sehgal, Rirkrit Tiravanija, Jean-Luc Verna, Andy Warhol

« La critique défend dans cette somme une option engagée et jouissive de son travail. [Des textes qui] fournissent états des lieux et fulgurances sur les vingt ans passés. »
Olivier Michelon, Vient de paraître
Stéphanie Moisdon (née en 1967, vit et travaille à Paris) est critique d'art et commissaire indépendante. « Art Editor » de Self Service Magazine, contributrice régulière de Purple ou Beaux Arts Magazine, elle est co-fondatrice du magazine Frog et de l'agence Bureau des vidéos.
Elle a organisé de nombreuses expositions plébiscitées par la critique, parmi lesquelles Présumés innocents au Capc-Bordeaux (2000), la biennale Manifesta 4 à Francfort (2001), Before the End au Consortium à Dijon (2004), « L'Ecole de Stéphanie » pour La Force de l'Art à Paris (2006) ou encore, avec Hans Ulrich Obrist, la 9e Biennale d'art contemporain de Lyon (2007).
Stéphanie Moisdon enseigne à l'Ecole Cantonale d'Art de Lausanne.