flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Disorder – Histoire sociale des mouvements punk et post-punk
Mélanie Seteun [tous les titres] Musique et société (livres) [tous les titres]
  Disorder Histoire sociale des mouvements punk et post-punk
Edité par Paul Edwards, Elodie Grossi, Paul Schor.
Contributions de Nathanel Amar, Christophe Broqua, Nick Crossley, Vincent Douris, Paul Edwards, Laurence Estanove, Samuel Étienne, Michael Foley, Élodie Grossi, Pierig Humeau, Thomas Loué, Daniel Makagon, Marsu, Pierre Raboud, Paul Schor, Steve Shepherd, Djordje Sredanovic, Simone Tosoni, Matthew Worley, Djemila Zeneidi.
paru en octobre 2019
édition française
14 x 22 cm (broché)
406 pages
20.00 €
ISBN : 978-2-913169-586
EAN : 9782913169586
en stock
 
Une histoire socio-politique du punk et du post-punk couvrant quatre décennies et trois continents.
Les années 1970 et 1980 virent l'émergence de deux mouvements consécutifs, identifiés sous leur forme consacrée « punk » et « post-punk ». Ces courants artistiques sont apparus d'abord aux États-Unis et en Europe et ont engendré rapidement des sous-cultures dans le monde entier. Cet ouvrage présente des contributions qui couvrent quatre décennies et trois continents, avec des études de cas sur des zones bien connues comme sur d'autres qui le sont moins (ex-Yougoslavie, Chine…), en ayant recours aux diverses méthodologies des sciences sociales (ethnographies des publics, archives, entretiens, analyse spatiale, etc.). Dépassant le cadre de l'apparition des mouvements punk et post-punk, les auteurs présentent des éclairages originaux qui permettent de comprendre ces gestes artistiques inscrits dans des contextes sociaux et politiques. Ce travail collectif propose des analyses des expériences des divers acteurs de ces scènes comme autant de manières de comprendre les sociétés contemporaines, tout en s'interrogeant sur la réception académique de ces mouvements.
Paul Edwards est maître de conférences habilité à diriger des recherches en photo-littérature à l'université de Paris, UMR LARCA 8225 et chercheur associé à la Maison Française d'Oxford. Ses recherches portent sur les relations entre la photographie et la fiction littéraire.

Élodie Grossi est maîtresse de conférences en civilisation américaine au laboratoire CAS à l'université Toulouse Jean Jaurès. Ses recherches portent sur l'histoire des traitements psychiatriques administrés aux Afro-Américains aux États-Unis depuis le XIXème siècle et l'histoire des musiques populaires dans les espaces anglophones.

Paul Schor est maître de conférences en civilisation américaine à l'université de Paris, UMR LARCA 8225. Ses recherches en cours portent sur l'histoire sociale des consommateurs aux États-Unis au vingtième siècle, et sur la différenciation des pratiques de consommation et des marchés par groupes raciaux, ethniques ou sociaux.