flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Les Choses – Album de l’exposition
Albert Renger-Patzsch [tous les titres]
Jeu de Paume [tous les titres] Albums (catalogues d'exposition) [tous les titres]
Albert Renger-Patzsch Les Choses Album de l’exposition
Textes de Sérgio Mah.
paru en 2017
édition bilingue (français / anglais)
22 × 31 cm (broché)
48 pages (40 ill. coul.)
ISBN : 978-2-915704-72-3
EAN : 9782915704723
épuisé
 
L'« album » de l'exposition au Jeu de Paume.
Auteur d'une œuvre monumentale, qui se déploie sur plus de quatre décennies, Albert Renger-Patzsch (1897-1966) fut le photographe le plus important au sein du mouvement artistique de la Nouvelle Objectivité, dans l'Allemagne des années 1920. Il contribua à élargir l'horizon de la perception et de la création de l'image, créant une œuvre prolifique à la fois d'une extrême simplicité et d'une grande originalité. L'album publié à l'occasion de l'exposition du Jeu de Paume (17 octobre 2017-21 janvier 2018) permet de montrer comment Renger-Patzsch, traversant de multiples thèmes et genres photographiques, a généré une profonde réflexion sur les qualités et la pertinence de la photographie qui se prolonge encore aujourd'hui.
Publié à l'occasion de l'exposition éponyme au Jeu de Paume, Paris, en 2017.
Indépendamment du rôle qu'il joua dans la Nouvelle Objectivité – mouvement artistique apparu en Allemagne au début des années 1920 –, Albert Renger-Patzsch (1897-1966) est aujourd'hui considéré comme l'une des figures les plus importantes et les plus influentes de l'histoire de la photographie du XXe siècle.
D'une simplicité et d'une originalité extrêmes, la photographie de Renger-Patzsch a ceci de particulier qu'elle repose sur un style documentaire privilégiant la sobriété et l'immédiateté du réalisme, qui, pour lui, sont des caractéristiques fondamentales de la représentation photographique. Son œuvre témoigne ainsi d'une approche technique et formelle rigoureuse, dans laquelle l'appareil photo n'intervient que pour intensifier notre vision et notre conscience de la réalité. Chez Renger-Patzsch, ce principe explique la démarche qu'il adopte mais, surtout, il justifie l'identité esthétique et conceptuelle de sa photographie en lui permettant de se distinguer nettement de l'héritage du pictorialisme et de l'expérimentalisme hybride qui caractérise les avant-gardes du début du XXe siècle.