flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Entretien avec Paul Cummings
Walter De Maria [tous les titres]
Éditions Lutanie [tous les titres]
Walter De Maria Entretien avec Paul Cummings
Édité et traduit de l'anglais par Cerise Fontaine.
Notes traduites du français par Rachel Valinsky.

Conception graphique : Pierre-François Letué.
paru en avril 2019
édition bilingue (français / anglais)
21,3 x 28,8 cm (broché)
160 pages
30.00 €
ISBN : 978-2-918685-11-1
EAN : 9782918685111
en stock
 
L'édition bilingue (français, anglais) d'un entretien inédit de Walter De Maria conduit par Paul Cummings en 1972 pour les Archives of American Art.
Le texte, disponible en ligne dans une retranscription brute, n'a jamais été publié en anglais, et la traduction française est inédite. Dans ce long entretien, un des seuls qu'il ait accordé au cours de sa vie, Walter De Maria parle longuement de son enfance et de ses années d'étudiant, de la place de la musique dans sa vie, de son arrivée à New York, de ses premières œuvres, des nombreux artistes, galeristes et collectionneurs qui lui sont proches (parmi lesquels Robert Morris, La Monte Young, Robert Whitman, Robert C. Scull et Virginia Dwanet) et de ses voyages avec Michael Heizer dans le désert du Nevada.
Walter De Maria est un artiste américain né en 1935 en Californie. Il se passionne très jeune pour la musique et devient batteur professionnel. Il étudie à Berkeley et participe à de nombreux happenings en Californie. En 1960, il s'installe à New York. En 1961, il réalise sa première série de sculptures. Il ouvre en 1963 une galerie, la 9 Great Jones Street Gallery, et y expose ses sculptures. Il joue avec le Velvet Underground, et compose. Il hésite à poursuivre une carrière musicale puis opte définitivement pour la sculpture. Il commence à travailler le métal en 1965, avec le soutien du collectionneur Robert C. Scull.
À partir de 1968, Walter De Maria devient une des figures importantes de ce qui est aujourd'hui reconnu comme le Land art historique. Il réalise notamment une œuvre immense dans le désert de Mojave, Mile Long Drawing. Il commence à exposer ses œuvres à l'étranger dans le cadre d'importantes expositions, notamment au Kunstmuseum de Bâle en 1972. Dès 1969, il commence à travailler à son œuvre la plus célèbre, The Lighting Field, achevée en 1977. Réalisée dans une région désertique du Nouveau Mexique, The Lighting Field est une installation de 400 poteaux d'acier régulièrement répartis sur une surface d'environ un kilomètre carré. Lorsque des orages éclatent, ils viennent frapper les poteaux de métal, comme en témoignent certaines photographies. Dans les années 1970, Walter De Maria crée des œuvres pérennes à New York, notamment The New York Earth Room (1977) et The Broken Kilometer (1979). Il meurt à New York en 2013.