flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Espace(s) n° 17 – Nos géographies mentales
Espace(s) [tous les numéros]
  Espace(s) Nos géographies mentales
Textes de Jakuta Alikavazovic, Théodora Barat, Gil Bartholeyns, Alex Barrier, Laura Ben Haïba, Lucien Bitaux, Sylvie Bonnot, Patricia Cartereau, David Christoffel, Jérémy Cundekovic, Stefan Eichhorn, Raphaël Dallaporta, Frédéric Deslias, Roseline Delacour, Bertrand Dezoteux, Élie During, Bruno Fern, Alexis Fernandes, Frédéric Ferrer, Bertrand Francqueville, Caroline Freissinet, Laurence de la Fuente, Michel Gouéry, Maël Guesdon, Hélène Jagot, Florence Jou, Bruno Lahontâa, Marina Ledrein, Laureline de Leeuw, Sabine Macher, Loïc Pantaly, Éric Pessan, Constanza Piaggio, Valerian Sache, Laura Sánchez Filomeno, Romain Sein, Karin Serres, Thaddée, Anaïs Tondeur, Laura Vazquez, Erwan Venn, André Ze Jam Afane, Sylvie Zobda.
paru en février 2019
édition française
19 x 26 cm (broché)
208 pages (ill. coul.)
20.00 €
ISBN : 978-2-85440-036-6
EAN : 9782854400366
en stock
 
Publiée par le CNES, Espace(s), revue de création à l'avant-poste culturel de l'exploration spatiale, rapproche, deux fois par an autour d'un thème donné, les univers artistiques, littéraires et scientifiques. Le 17e numéro propose un parcours à travers les multiples « géographies mentales » déployées par 43 contributeurs.
Conjuguer les notions d'Espace et de géographies mentales est à la fois une évidence et une gageure. Évidence parce que penser à l'Espace c'est projeter un ensemble de visions sur un lieu, souvent quasi inaccessible, et donc recourir à l'abstraction pour l'appréhender. Gageure car l'exercice implique de décortiquer certains automatismes de pensée tel associer spontanément l'exploration spatiale à la figure du spationaute ou du véhicule spatial en route vers Mars, en oubliant que, sans l'implantation d'antennes de télécommunication bien terrestres, ni l'un ni l'autre ne décolleraient. L'ambition de la revue Espace(s) est de prendre à rebours ces idées préconçues sur le monde spatial et, par la multiplication des formes, d'ouvrir de nouvelles voies à la création. Le thème de « nos géographies mentales » conduit à s'intéresser aux trajectoires et aux récits personnels, ces histoires minuscules qui constituent, au fond, notre seul mode d'entrée véritable vers l'Espace.
L'ouverture vers toutes les formes de création d'Espace(s) est représentée par les contributions rassemblées dans ce numéro où l'on voyage des arts vivants à la philosophie, de la photographie à la littérature, des études visuelles au dessin.
De prime abord, on découvre les travaux de résidents de l'Observatoire de l'Espace : des textes de Frédéric Ferrer, metteur en scène et géographe et Élie During, philosophe, à la suite de leur vol en zero-g, des créations de Stefan Eichhorn, plasticien, une méditation croisée autour d'un portfolio de Frédéric Deslias, metteur en scène, et de Caroline Freissinet, exobiologiste. Autre rendez-vous initié lors de précédents numéros, la rubrique Éphéméride reprend le fil de l'année spatiale avec un travail photographique inédit de Sylvie Bonnot.
La revue mélange les genres par conviction, cette interdisciplinarité est visible à travers les rubriques Dossier et Connexion où se rencontrent des chercheurs en sciences humaines – Hélène Jagot et Valerian Sache – des plasticiens – Théodora Barat et Raphaël Dallaporta – et des auteurs – David Christoffel, Maël Guesdon et Éric Pessan. Estimant que la recherche éclaire de façon singulière le monde spatial et ouvre de nouveaux champs, la rubrique Invitation a été investie par Gil Bartholeyns, historien et enseignant en études visuelles à l'université de Lille, et trois de ses étudiants, Alex Barrier, Jérémy Cundekovic et Alexis Fernandes.
Ce numéro a été l'occasion de solliciter pas moins de dix-sept auteurs et plasticiens autour d'un nouveau Protocole, organisé sur le mode d'une déambulation dans Anecdopolis, la cité des anecdotes sur l'Espace. Jakuta Alikavazovic, Laura Ben Haïba, Lucien Bitaux, Patricia Cartereau, Roseline Delacour, Bertrand Dezoteux, Michel Gouéry, Marina Ledrein, Sabine Macher, Loïc Pantaly, Éric Pessan, Romain Sein, Karin Serres, Thaddée, Anaïs Tondeur, Laura Vazquez, Erwan Venn et André Ze Jam Afane livrent leurs souvenirs de cette ville disparue.
Enfin, Exploration fait la part belle aux propositions littéraires de Bruno Fern, Laurence de la Fuente, Florence Jou, Laureline de Leeuw, Sylvie Zobda et visuelles de Bertrand Francqueville, Bruno Lahontâa, Laura Sánchez Filomeno, Romain Sein et Constanza Piaggio.
Les lecteurs du dix-septième numéro d'Espace(s) s'aventureront ainsi dans les multiples géographies mentales déployées par les quarante-trois contributeurs de cette livraison. Chacun y partage son expérience de l'Espace, les interconnexions qui en émergent, les chemins qu'individuellement ils tracent dans nos références culturelles communes.
Consacrée aux arts visuels, à la littérature, à la poésie, à la musique, à l'architecture, au design, aux arts de la scène et aux humanités, la revue semestrielle Espace(s), fondée en 2004 par le CNES - L'Observatoire de l'espace, entend se situer à l'avant-poste culturel de l'exploration spatiale et représente une démarche engagée sous la forme de « cahier de laboratoire », pour rapprocher univers artistiques, littéraire et scientifique. Une volonté clairement affichée d'élaborer des expériences culturelles et d'en consigner les résultats. Chaque ouvrage est construit autour des dix mots de la Semaine de la langue française auxquels l'Observatoire de l'Espace apporte de nouvelles définitions. Celles-ci font ressortir la part spatiale de ces termes et introduisent un argument narratif propre à susciter l'écriture d'un récit scientifique. Afin de nourrir l'écriture de ces récits, pour chaque définition est associée une iconographie illustrative liée à l'espace. Un dispositif d'écriture est également élaboré afin de retrouver sous une forme contemporaine le récit scientifique et les interrogations qu'il témoigne. Au fil des numéros, les ouvrages s'agrémentent de nouvelles rubriques élargissant le propos à d'autres horizons artistiques. Chaque numéro a son propre thème et de nouveaux écrivains contemporains francophones l'enrichissent chaque année de leurs nouvelles.