flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Erik Dietman – La Verticale (Millésimes 1962 à 2001)
Nicolas Bourriaud [tous les titres]
La Panacée [tous les titres]
Nicolas Bourriaud Erik Dietman La Verticale (Millésimes 1962 à 2001)
paru en décembre 2018
édition bilingue (français / anglais)
14,8 x 21 cm (broché)
180 pages (ill. coul.)
18.00 €
ISBN : 978-2-490123-02-5
EAN : 9782490123025
en stock
 
Recueil de textes (illustré) de Nicolas Bourriaud sur l'œuvre d'Erik Dietman, artiste suédois protéiforme, poétique et rabelaisien.
Ce recueil de textes de Nicolas Bourriaud sur l'œuvre d'Erik Dietman est publié à l'occasion de son exposition à La Panacée, « La Verticale (Millésimes 1962-2001) ». Couvrant toutes les périodes de son travail, elle s'articule autour de thèmes récurrents – le langage exploré dans sa richesse poétique, ses double-sens et ses apories ; la jouissance et la mort ; l'art comme dérive, refuge et commentaire sur la vie… Ces textes de circonstance, accompagnés d'un long entretien, témoignent d'une relation qui s'est nourrie, au fil du temps, de conversations et de regards bienveillants et actifs. Ils décrivent diverses facettes d'une œuvre foisonnante. On y retrouvera les relations d'Erik Dietman, qui se définissait comme un « pilote d'essai », à la gastronomie, à la matière, à ses compagnons artistes, aux légendes nordiques et au jeu.
Publié à l'occasion de l'exposition éponyme à La Panacée, Montpellier, du 13 octobre 2018 au 13 janvier 2019.

Artiste pluridisciplinaire, Erik Dietman (1937-2002) s'est volontairement tenu en marge des mouvements artistiques de son époque avec lesquels il entretenait toutefois quelques affinités. Libre-penseur, c'est en artiste indépendant qu'il crée un corpus d'œuvres personnelles, oscillant entre réalité et poésie. La critique qu'il dresse contre les avant-gardes se teinte d'un humour subtil. Les dessins, les assemblages, les sculptures, s'articulent comme des rébus donnant une existence matérielle au mot. Son vocabulaire plastique, allant de l'assemblage composite au bronze monumental, conjugue la narration à la figuration et s'oriente vers le champ de la contrepèterie visuelle. Son art s'est imposé naturellement comme l'une des contributions les plus originales de la sculpture du XXe siècle.
Commissaire d'exposition, écrivain, critique d'art et théoricien mondialement connu notamment pour le concept d'esthétique relationnelle, Nicolas Bourriaud (né en 1965), co-fondateur et co-directeur, avec Jérôme Sans, du Palais de Tokyo à Paris de 2000 à 2006, co-fondateur des revues Documents sur l'art (1992-2000) et Perpendiculaire (1995-1998), a été conservateur pour l'art contemporain à la Tate Britain, professeur à l'université de Venise, chef de l'Inspection de la création artistique à la direction générale de la création artistique du ministère de la Culture, directeur de l'Ecole nationale supérieure des Beaux-arts de Paris. Il dirige actuellement le centre de culture contemporaine la Panacée à Montpellier.