flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Oasis
Stéphane Ruchaud [tous les titres]
Rue du Bouquet [tous les titres]
Stéphane Ruchaud Oasis
Edité par Samantha Stuckle.
Textes de Christophe Honoré et Théo Esparron.

Conception graphique : Bizzarri-Rodriguez.
paru en juin 2019
édition bilingue (français / anglais)
23 x 29 cm (broché, couv. à rabats)
82 pages (53 ill. coul.)
35.00 €
ISBN : 979-1-09741-619-5
EAN : 9791097416195
en stock
 
Un essai photographique sensualiste sur le souvenir lumineux d'un été (textes de Christophe Honoré et Théo Esparon).
Stéphane Ruchaud est habitué aux voyages. Pour rendre compte d'une oasis possible, il publie cette année un recueil de ses expériences estivales et lumineuses. À travers une cinquante de photographies, Oasis, quatrième livre des éditions Rue du bouquet, est comme une promenade à travers tous les étés passés, liés par le livre. Entre photographies de natures mortes, paysages et portraits, le livre retranscrit avec précisions les moments suspendus et arrêtés, les matières cotonneuses, rocailleuses et aquatiques de ces temps de vacances. Pensé en étroite collaboration avec le studio Bizzarri-Rodriguez et avec la complicité de Christophe Honoré et Théo Esparon, le livre met en scène une déambulation intime et sensuelle à travers les éléments et invite à une découverte de cette oasis personnelle, vagabonde et oisive. En jouant de ses échelles et de ses perspectives ou en transcrivant la complexité lumineuse de ses reflets, Oasis entend écrire une ode à la nature et dessine ainsi les contours d'un espace doux, jouissif, paradisiaque.
Christophe Honoré est né en Bretagne en 1970. Il devient chroniqueur aux Cahiers du cinéma et publie à l'École des loisirs Tout contre Léo. Depuis, il continue à écrire des romans pour enfants et pour adultes et des pièces de théâtre. Il a mis en scène plusieurs de ses pièces et a adapté Angelo, tyran de Padoue de Victor Hugo au Festival d'Avignon en 2009. Depuis 2002, il est également connu pour être réalisateur (Dix-sept fois Cécile CassardMa mère ou encore Les Chansons d'amour). Il débute sa première mise en scène pour l'opéra en 2013 avec Dialogues des Carmélites (2013) de Francis Poulenc d'après la pièce de Georges Bernanos. En septembre 2018, il créé Les Idoles au théâtre de Vidy-Lausanne et, en 2019, il présente Chambre 212 dans la sélection cannoise « Un Certain Regard ».

Après des études en histoire de l'art et en histoire du cinéma, Théo Esparon écrit actuellement une thèse sur la collection d'art et les films de Josef von Sternberg. Parallèlement, il écrit des textes pour des revues et des catalogues d'exposition. Il est également programmateur de films (Fondation Jérôme Seydoux-Pathé) et participe à des commissariats d'exposition (Musée de l'histoire de l'immigration).

Thomas Bizzarri et Alain Rodriguez sont graphistes. Ils ont fondé leur studio en 2010 à Paris, après des études à l'ENSAV La Cambre (Bruxelles) et à l'école supérieure des arts décoratifs de Strasbourg. Leur production s'oriente vers la conception de livres et d'imprimés, mais aussi le dessin de caractère et l'identité visuelle. Ils collaborent régulièrement avec l'artiste Thomas Hirschhorn et le Centre international du graphisme de Chaumont et conçoivent des ouvrages pour des commanditaires comme Sternberg Press (Shopping in Jailde Douglas Coupland en 2013 ; Conversationde Michel Butor et Dan Graham en 2015). Ils travaillent également avec la Galerie Nationale du Jeu de Paume à Paris et le Cyclop de Jean Tinguely à Milly-la-Forêt. Ils collaborent avec la maison d'édition le Feu Sacré depuis 2012.
Stéphane Ruchaud est photographe. En parallèle de son travail de nature morte, il mène une recherche personnelle autour du paysage et de l'architecture et du portrait fictionné. Il vit et travaille à Paris. Il a exposé à la Villa Noailles (Landskating, 2016) et signe les photographies du livre mill. Flora Bussiaca (2014) publié par les éditions Kaiserin en collaboration avec la Galleria Continua (Les Moulins). Habitué des travaux de commande, il intervient sur le campus d'HEC avec l'équipe de Glassbox depuis 2014 et a été photographe en résidence au Musée national des arts asiatiques Guimet en 2017.