flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Actes du colloque arts & langage – Épreuves contemporaines des relations textes & images
Centres d'art, musées, galeries & varia [tous les titres]
  Actes du colloque arts & langage Épreuves  contemporaines des relations textes & images
Textes de Maxime Boidy, Antoine Dufeu, Alessandro De Francesco, Nicolas Giraud, Rodney Graham, Sophie Kaplan, Julia Marchand, Cédric Mazet Zaccardelli, Pascal Mougin, Magali Nachtergael, Paulo Pires do Vale, Sébastien Pluot, Alexandre Quoi, Fabien Vallos.

Publié par les éditions du Centre de recherche art & image (CRAIE) et l'École nationale supérieure de la photographie, Arles.
2018 (parution prévue au 3e trimestre)
édition française
15 x 21 cm (broché)
280 pages (ill. n&b)
16.00 €
ISBN : 979-10-91540-24-7
EAN : 9791091540247
à paraître
 
Une ensemble de contributions à la construction d'une pensée critique de l'économie iconique des relations entre texte, langage et image.
« Profitant du cinquantième anniversaire de l'ouverture du Musée d'art moderne. Département des aigles (1968 à 1973) de Marcel Broodthaers (1924-1976), nous ouvrons ce colloque sur les propos de la « lettre ouverte » du 7 septembre 1968 annonçant que dorénavant art plastique et poésie se tiennent « main dans la main ». Nous proposons une lecture de cet énoncé de Broodthaers (et ses relations à la parodie, à l'insincérité et à la critique institutionnelle) pour comprendre en quoi il ouvre un champs critique pour l'interprétation de ces relations. Profitant du cinquantenaire de la création de la revue Art-Language par le collectif Art & Language (aujourd'hui composé de Mickael Baldwin et Mel Ramsden) et de l'actualité de trois expositions organisées par le Laboratoire FIG. à Arles (Fondation Luma, Galerie Arena & Espace pour l'art) nous organisons deux jours de colloque pour contribuer à la construction d'une pensée critique de l'économie iconique des relations entre texte et image.
Pour ce colloque nous invitons à penser l'actualité de ces relations. Et dès lors que soit saisi, à la fois en quoi cela relève d'une construction idéologique et mythologique, et en quoi la modernité a consisté en une déconstruction de ce mythe. D'autre part nous voudrions aussi que puisse être pensé en quoi la matérialité de ces relations textes et images a eu besoin d'avoir recours à la parodie, à l'insincérité, au politique, à l'épreuve du social, à celle de l'adresse et à celle d'une déconstruction radicale de l'ontologie des media. Enfin nous aimerions que soit pensée l'épreuve hyper contemporaine de ces relations : si l'on suit l'hypothèse de Marcel Broodthaers ceci peut avoir lieu : est-ce alors le cas pour nos institutions, nos musées et nos modes de représentations ? »
Publié suite au colloque éponyme organisé les 7 et 8 février 2018 aux Forges – Parc des Ateliers – LUMA Arles, conçu par Fabien Vallos et les étudiants du Laboratoire Fig. avec le Centre de recherche art & image (CRAIE) de l'École nationale supérieure de la photographie, Arles.