flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Le grand troc / El gran trueque / A grande troca
Nicolas Floc’h [tous les titres]
Frac Bretagne [tous les titres]
 Nicolas Floc’h Le grand troc / El gran trueque / A grande troca
Edité par Alexandre Essayie et Nicolas Floc'h.
Texte d'Anastassia Makridou-Bretonneau, préface de Catherine Elkar, postface de Julien Bézille.

Conception graphique : Solide, Bagnolet.

Coédition Naima Editions et Frac Bretagne.
paru en juin 2018
édition bilingue (français / anglais)
23,5 x 30,8 cm (relié, couv. toilée)
144 pages (ill. coul.)
39.00 €
ISBN : 978-2-37440-052-5
EAN : 9782374400525
en stock
 
Livre d'artiste documentant le projet à la fois artistique, politique et collectif de Nicolas Floc'h, basé sur un principe de participation et de co-réalisation, qui pointe, à différents niveaux, les relations multiples entre des groupes sociaux et des institutions publiques qui les structurent et les encadrent, tout en questionnant également la valeur symbolique ou économique d'une œuvre d'art.
Le grand troc, El gran trueque, A grande troca est un livre d'artiste. Il reprend l'ensemble du travail photographique réalisé durant les trois éditions du Grand Troc de Nicolas Floc'h.
Le Grand Troc est un projet né d'une commande artistique dans le cadre de l'action Nouveaux Commanditaires au Chili. La première édition, en 2008, à Santiago au Chili, est initiée et mise en œuvre par Anastassia Makridou-Bretonneau en collaboration avec le centre d'art Matucana 100. En 2009, à Porto Alegre au Brésil, Camilo Yanez commande une seconde version pour la Biennale Mercosur. En 2015, une troisième et ultime étape du Grand Troc a lieu en Île-de-France, portée par le MAC/VAL, Musée d'art contemporain du Val-de-Marne et soutenue par « In situ–artistes en résidence dans les collèges du département de Seine-Saint-Denis ».
La première étape du Grand Troc prend la forme d'un workshop, « l'atelier des désirs », pour collecter et inventorier les désirs qui animent les participants. La mise en forme des désirs exprimés se fait par la construction d'objets à l'échelle 1, en bois recyclé et matériaux de récupération. Portant la mention « Le Grand Troc », chaque objet est répertorié et cosigné par Nicolas Floc'h et la personne ou le groupe concerné. L'ensemble est ensuite exposé et proposé au troc, tout visiteur souhaitant acquérir un objet devant le troquer contre l'objet réel, remis ensuite à la personne ou au groupe l'ayant réalisé. L'ensemble du processus devient le sujet d'un travail photographique.
Les photographies, en résonance avec l'environnement singulier de chacune des trois éditions ainsi que ce livre et son mode de production constituent, in fine, le manifeste du projet.
L'édition de l'ouvrage, soumise au protocole dont il rend compte, est produite à partir de douze livres en bois proposés au troc en échange de compétences ou de services. Le troc de neuf d'entre eux a permis sa publication et lui confère le statut d'élément constitutif de l'œuvre, Le grand troc.
Dans cet esprit du livre d'artiste, le tirage a été limité à 400 exemplaires.
Nicolas Floc'h (né en 1970 à Rennes, vit et travaille à Paris et à Vouvray) explore les pratiques artistiques en fonction des contextes qu'il investit. Ses œuvres se déclinent en de multiples formes – installation, sculpture, photographie, film, performance, scénographie... – qui se présentent comme des structures ouvertes, multifonctionnelles, modulables et consommables. Des produits proviennent du mot qui les désigne et sont vendus au marché, un filet de pêche pélagique reproduit la Tour Eiffel à l'échelle 1, une structure multifonctions se transforme au gré des utilisations (bibliothèque, comptoir…), etc. Ses propositions artistiques s'inscrivent dans le champ de l'expérimentation questionnant les modes de production, de distribution et de consommation de l'art. Nicolas Floc'h invente des processus de création qui ne peuvent exister sans la collaboration et l'appropriation d'autres personnes. Ses œuvres invitent à l'appropriation par l'imaginaire et le récit rendant possible un dialogue entre le subjectif et le collectif, le réel et la fiction.