flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
La correspondance de Courbet – 20 ans après
Les presses du réel – domaine Critique, théorie & documents [tous les titres] – collection Fama [tous les titres]
  La correspondance de Courbet 20 ans après
Edité par Yves Sarfati, Thomas Schlesser, Bertrand Tillier.
Textes de Michèle Audin, Noël Barbe, Vincent Chambarlhac, Petra ten-Doesschate Chu, Dominique De Font-Réaulx, Philippe Godeberge, France Nerlich, Isolde Pludermacher, Arnaud Portier, Thierry Savatier, Yves Sarfati, Thomas Schlesser, Bertrand Tillier, Gilbert Titeux, Hervé Touboul.
parution prévue en 2018
édition française
13,5 x 21 cm (broché)
320 pages (ill.)
20.00 €
ISBN : 978-2-84066-938-8
EAN : 9782840669388
à paraître
 
Un retour sur la correspondance de Gustave Courbet, par un ethnologue, une écrivaine, un psychanalyste, un chasseur, un philosophe, un gastroentérologue, un psychiatre, deux conservatrices du patrimoine et six historien.ne.s d'art.
Il y a 20 ans, paraissait l'intégrale de la correspondance de Gustave Courbet sous l'égide d'une chercheuse américaine : Petra ten-Doesschate Chu. Sa publication nous permettait d'accéder à un panorama autobiographique de Courbet, depuis ses 18 ans jusqu'à l'heure de sa mort. Il fallait fêter cet événement. D'une part pour remercier Petra Chu en personne, toujours très active, de son travail considérable, précis, minutieux, et obtenir ses confidences sur les origines de cette publication, avant elle plusieurs fois annoncée d'intention mais jamais aboutie. D'autre part, pour prendre la mesure des renouvellements considérables que la Correspondance de Courbet a introduits dans la réception du peintre, la compréhension de ses toiles, la perception de l'homme. À ce titre, pour beaucoup de chercheurs réunis dans cet ouvrage anniversaire, la parution de la somme de Petra Chu en 1996 est un jalon aussi important dans l'historiographie du peintre d'Ornans que l'accrochage public de L'Origine du monde au musée d'Orsay en 1993.
Autour de Petra Chu sont donc ici réunis : un ethnologue, une écrivaine, un psychanalyste, un chasseur, un philosophe, un gastroentérologue, un psychiatre, deux conservatrices du patrimoine et six historien.ne.s d'art. Une multiplicité de perspectives et de discours pour célébrer la richesse du matériau réuni par « Le Chu », en croisant les champs disciplinaires pour démontrer l'inépuisable source de l'ouvrage, et découvrir un Courbet homme de lettres, plus protéiforme, plus humain et plus subtil que jamais. Tantôt séducteur, tantôt procureur ; tantôt ostensible, tantôt inconscient ; tantôt syntone à l'interlocuteur ou à l'événement, tantôt digressif, ordalique : toujours Courbet vibre au rythme de son temps, du temps historique, politique, et du temps biologique aussi, que viennent rythmer les grands cycles de la vie du peintre, ses maladies comme ses ivresses, ses réactions irréfléchies comme ses adresses stratégiques. À la veille de son bicentenaire, un Courbet plus vivant que jamais.
Yves Sarfati, Thomas Schlesser et Bertrand Tillier, déjà auteurs de plusieurs ouvrages sur Courbet, ont réuni d'éminents spécialistes du peintre et les plus chers amis de Petra ten-Doesschate Chu au cours d'un colloque en son honneur (musée d'Orsay, 17-18 janvier 2017), dont les contributions ont été ensuite travaillées et regroupées dans cet ouvrage. En complément, ils l'ont également invitée à publier, au jour de l'événement, vingt-quatre nouvelles lettres, jusqu'à présent inédites, de Courbet (Courbet épistolier – 24 lettres inédites, Les presses du réel, 2017).

Voir aussi Gustave Courbet.

Egalement disponible dans le cadre d'une offre spéciale réunissant les deux volumes consacrés aux correspondances de Gustave Courbet.