flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Le jus de la nuit – Suivi de De la cervelle sur les murs & Le fléau de Pastisville
David Sillanoli [tous les titres]
Al Dante [tous les titres] Poésie & littérature [tous les titres]
David Sillanoli Le jus de la nuit Suivi de De la cervelle sur les murs & Le fléau de Pastisville
paru en septembre 2011
édition française
13 x 17 cm (broché)
156 pages
15.30 €
ISBN : 978-2-84761-853-2
EAN : 9782847618532
en stock
 
Un récit constitué de fragments de rêves inspirés de la sous-culture populaire (jeux vidéos, cinéma de série Z, Quentin Tarantino, Robert Rodriguez). L'auteur clôt cet ouvrage par deux « contes » modernes, trash et sanglants.
On parle de pollution nocturne pour une éjaculation non contrôlée de liquide séminal qui survient durant le sommeil au cours d'un rêve érotique ; ici, Le Jus de la nuit est l'éjaculation fantasmatique des rêves, lorsque ceux-ci, incontrôlés, se teintent de la folie débridée et trash des jeux vidéos, du cinéma de série Z, ou de la violence décomplexée d'un Tarantino ou d'un Robert Rodriguez.
À travers ces rêves, c'est toute une sous-culture populaire qui se révèle et s'affirme dans toute sa joie remuante. Ce livre se présente comme une succession de courtes histoires, parfois brusquement interrompues, souvent fragmentées (à l'image des souvenirs qui peuvent nous rester d'un rêve au réveil…). La cohérence du récit est souvent aléatoire, voire syncopée de raccourcis narratifs et de télescopages en tout genre, qui perturbent et se moquent de l'unité et de la véracité du récit. Derrière la fausse désinvolture de cette littérature excessive aux relents post-punk, ce sont de véritables fables contemporaines que nous donne à lire David Sillanoli. Comme pour nous offrir des clés de lecture de ses Jus de la nuit, l'auteur clôt cet ouvrage par deux « contes » modernes dans la plus pure tradition trash : De la cervelle sur les murs (histoire d'une cavale sanglante – et, bien entendu, qui se termine mal – d'un jeune couple de braqueurs…) – Le Fléau de Pastisville (conte burlesque et grand guignolesque, où un super-héros maléfique – dont le sexe est une arme terrible qui extermine tout ce qui bouge – se trouve en prise avec les héroïnes d'un groupe de rock qui lui déclare la guerre…).
David Sillanoli (né en 1980 à Annemasse, France, vit et travaille à Paris) est auteur et cofondateur du collectif [avant-poste], qui anime depuis 2003 la revue du même nom.