flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Nous avons marché
Yannick Torlini [tous les titres]
Al Dante [tous les titres] Poésie & littérature [tous les titres]
Yannick Torlini Nous avons marché
paru en mars 2014
édition française
13 x 17 cm (broché)
144 pages
15.00 €
ISBN : 978-2-84761-775-7
EAN : 9782847617757
en stock
 
Un ensemble de trois textes traitant des thèmes de la fuite et de l'échappée.
Nous avons marché se décompose en trois parties bien distinctes : 1/ Tenir registre ; 2/ Tarik(manuel d'exil) ; 3/ s'échapper échapper.
Le lien entre les trois textes, est le thème récurrent de la fuite. De l'échappée.
Le premier texte est écrit d'une seule salve, sans ponctuation, sans fin (puisque elle s'achève sans s'achever, phrase en suspens)… il y est question d'une échappée, d'une marche. C'est un texte sur la décision : décision de partir et de n'être plus qu'un départ, de n'être plus que l'échappée même ; décision de l'écriture enfin…
Le second porte sur l'exil. Exil réel (de son pays, de sa communauté), mais également exil de la vie matérielle, exil de sa propre langue. Tarik est sur le chemin pour devenir le chemin. l'écriture est heurtée, fragmentée, se construit sur ses revers, le texte est balisé par des dessins, des schémas.
La dernière partie est composée de courts textes sur le refus de toute forme d'enfermement (enfermement physique, moral, politique…) et la volonté de fuir. La fuite comme seule solution, comme lutte ultime, la fuite avec sa force vitale, mais également son impossible : il n'y a pas de fin à la fuite, mais le risque d'autres murs. La fuite également se compose comme une langue qui se réinvente en trébuchant…
Poète et explorateur de la malangue, Yannick Torlini (né en 1988 à Nancy) écrit des textes avant tout. Travaille la langue autant qu'elle le travaille. Ne sait pas où il se trouve. Travaille. Travaille souvent. Écrit contre l'angoisse et le désastre. Écrit parfois pour. Ne sait pas où il se trouve. Ne sait pas. Travaille à ne pas savoir. Imagine quelque chose de lyrique. Ne sait pas où il se trouve. N'y travaille pas. Yannick Torlini participe à des revues : Doc(k)s, Ouste, ATI, Contre-allées, Art matin, Boxon, Phoenix, Place de la Sorbonne, Dissonances