flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Voronej – Choix + Sur Staline
Ossip Mandelstam [tous les titres]
Al Dante [tous les titres] Poésie & littérature [tous les titres]
Ossip Mandelstam Voronej Choix + Sur Staline
Traduit du russe par Henri Deluy.
paru en juin 2014
édition française
14 x 21 cm (broché)
96 pages
13.00 €
ISBN : 978-2-84761-770-2
EAN : 9782847617702
en stock
 
Cette publication présente l'essentiel des poèmes des Cahiers de Voronej, écrits entre 1935 et 1937 par le poète et essayiste soviétique dissident Ossip Mandelstam, lors de son exil forcé à Voronej. L'édition est complétée de deux poèmes consacrés à Staline. L'ensemble est traduit par Henri Deluy.
Ossip Mandelstam écrit en 1933 une « épigramme contre Staline ». Plusieurs personnes peuvent en prendre connaissance. Arrêté en 1934, il est déporté à Voronej, une grande ville sur le Don. Dès 1935, il commence à écrire les poèmes des Cahiers de Voronej (demeurés longtemps inédits et publiés après sa mort par sa femme qui les avaient appris par cœur et sauvés ainsi de la censure). Libéré, puis à nouveau arrêté, il meurt en 1938, dans un camp de transit.
Sont ici publiés, dans une nouvelle traduction d'Henri Deluy, la plupart des poèmes des Cahiers de Voronej, avec les deux poèmes consacrés à Staline (L'épigramme contre Staline et le Poème à Staline, sans doute une dernière tentative du poète pour sauver sa vie).
Les poèmes des Cahiers approchent une sorte d'écriture automatique dans laquelle des phrases semblent sorties d'un chapeau. Les moments d'écriture, basés sur une sonorité, s'emboitent pour former une polysémie imposante.
Peu de poètes ont écrit avec un tel malheur pour mémoire, une détresse, comme une fatalité du deuil. Les poèmes, donc, cette mémoire du malheur et de la mort. Au mot à mot.
Ossip Emilievitch Mandelstam (1891-1938) est un poète et essayiste russe, l'un des principaux représentants de l'acméisme avec Anna Akhmatova et Nicolaî Goumilev. Il sera également lié à Marina Tsvetaïeva et à Boris Pasternak. Soupçonné d'activité contre-révolutionnaire, il est arrêté une première fois en 1934 (exil à Voronej), puis une seconde fois en 1938, où il est condamné à 5 ans de travaux forcés. De santé fragile, il meurt très vite de faim et de froid. Son corps sera jeté dans une fosse commune. Aujourd'hui, Ossip Mandelstam est considéré comme une figure majeure de la poésie russe du XXe siècle, et a influencé de très nombreux poètes (dont Paul Celan, André du Bouchet, Philippe Jacottet, etc.). Les Cahiers de Voronej est son œuvre ultime.