flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Le Nouveau Robinson
Hercule Florence [tous les titres]
Humboldt Books [tous les titres]
Hercule Florence Le Nouveau Robinson
Textes de Pietro Maria Bardi, Goeffrey Batchen, Natalia Brizuela, Sergio Burgi, Maria de Fàtima Costa, Hercule Florence, Leila Florence, Thomas Fouilleron, Linda Fregni Nagler, Boris Kossoy, Rafael de Bivar Marquese, Valeria Piccoli, Cristiano Raimondi, Màrcia de Almeida Rizzuto, Thierry Thomas e Francis Melvin Lee, Luìs Felipe Toledo, Carlos Barros de Araùjo.

Conception graphique : Nom de Plume.
paru en mars 2018
édition anglaise
17,3 x 24,2 cm (broché)
383 pages (ill. coul.)
45.00 €
ISBN : 978-88-99385-37-8
EAN : 9788899385378
en stock
 
Publication accompagnant un projet de recherche de cinq ans consacré au travail de l'inventeur, explorateur et artiste monégasco-brésilien Hercule Florence, qui mit au point un procédé photographique dès 1833 au Brésil. A travers des contributions scientifiques et des documents d'archives inédits, cet ouvrage met en avant son parcours extraordinaire et son génie.
Publié à l'occasion de l'exposition éponyme au Nouveau Musée National de Monaco du 17 mars au 24 septembre 2017.

Egalement disponible en édition française.
Antoine Hercule Romuald Florence est né à Nice en 1804, dans une famille originaire de la Principauté de Monaco. Le jeune Florence émigre au Brésil en 1823 et, l'année suivante, intègre en tant qu'illustrateur l'expédition Langsdorff, commanditée par le tsar Alexandre Ier afin d'explorer le Mato Grosso. Au cours de cette mission pleine d'incertitudes et de dangers, il prend conscience de ses talents de scientifique et d'inventeur. Après l'expédition Langsdorff, en 1830, il s'installe avec sa première femme, Maria Angélica, dans la petite ville de São Carlos (Campinas, de nos jours), où il travaille dans la production de café. Jusqu'à sa mort en 1879, Hercule Florence rédige des textes scientifiques et son journal où il analyse et détaille ses recherches sur de nouveaux procédés d'impression, entre autres la polygraphie et la pulvographie, ainsi que sur la photographie, domaine dans lequel il est aujourd'hui considéré comme un précurseur. Il réalise une série de dessins rendant compte des activités agricoles au nord de São Paulo, laissant derrière lui un héritage iconographique d'importance, qui illustre le processus de la culture du café alors lié à l'esclavage et à la déforestation.