flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Art & Crisis
JRP|Ringier [tous les titres] Anthologies et théories de l'art [tous les titres]
  Art & Crisis
Edité par Donatella Bernardi.
Textes de Caroline Ann Baur, T.J. Demos, Mazen El Sayed, David Keller, Dominique Lämmli, Rodrigo Nunes, Erik Steinbrecher, Lorenzo Trombetta, conversation entre Judith Welter et Ian Wooldridge, entretien avec Florian Dombois.

Publié avec la ZHdK – Haute École d'art de Zurich.
paru en février 2018
édition anglaise
16 x 22,8 cm (broché)
320 pages (255 ill. coul. et 80 ill. n&b)
22.00 €
ISBN : 978-3-03764-525-3
EAN : 9783037645253
en stock
 
Conçue par les élèves et enseignants du master beaux-arts de la Haute École d'art de Zurich, cette publication théorique porte sur les processus éducatifs et plus particulièrement sur l'enseignement et l'apprentissage de l'art dans la ville de Zurich. L'ouvrage documente également les travaux de terrain réalisés à Athènes, Beyrouth et Lesbos par les étudiants du master.
Art & Crisis est le premier volume d'une nouvelle série d'ouvrages visant à explorer les théories culturelles et le monde actuel à travers le prisme des pratiques artistiques contemporaines et des outils pédagogiques.
Réalisée avec le Master beaux-arts de la Haute École d'art de Zurich et éditée par sa directrice Donatella Bernardi, la série propose de remplacer le traditionnel catalogue des diplômés par une publication théorique montrant le chemin parcouru par les étudiants au cours de l'année et d'explorer le rapport au monde d'une institution éducative basée à Zurich.
L'ouvrage comprend un entretien sur le « brutalisme baroque » du bâtiment de la Haute École d'art de Zurich par l'artiste allemand Florian Dombois, un essai du philosophe brésilien Rodrigo Nunes sur la politique comme pédagogie, un texte de T.J. Demos sur la relation entre pratiques artistiques et activisme, une conversation entre les commissaires d'exposition Judith Welter et Ian Wooldridge, des contributions des professeurs du Master Dominique Lämmli et Erik Steinbrecher et un essai d'une étudiante diplômée du Master, Caroline Ann Baur, sur les futurs possibles de la féminité. La conception graphique embrasse les enjeux de la publication, à travers la mobilisation d'un ensemble de références croisées et l'utilisation des pictogrammes de l'activiste politique Rini Templeton.