flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Musique Hydromantique (CD)
Tomoko Sauvage [tous les titres]
Shelter Press [tous les titres] Disques [tous les titres]
Tomoko Sauvage Musique Hydromantique (CD)
Mastering: Rashad Becker / D+M.
paru en novembre 2017
3 titres (10'49 / 08'37 / 20'34)
14.00 €
en stock
 
Le deuxième album solo de la musicienne japonaise est le résultat de dix années de recherches sur les propriétés acoustiques de l'eau, dans la lignée de son précédent opus sorti en 2009. Basée sur l'utilisation des waterbowls – bols en porcelaine remplis d'eau et amplifiés via des hydrophones – sa pratique musicale s'enrichit ici d'improvisations avec l'environnement et d'expérimentations autour du larsen hydrophonique.
Musique Hydromantique, le deuxième album solo de Tomoko Sauvage archive le travail qu'elle conduit depuis maintenant de nombreuses années. Sa pratique est basée sur les performances des waterbowls – un synthétiseur naturel de son invention, composé de bols en porcelaine remplis d'eau et amplifiés via des hydrophones (microphones sous-marins). Alors que son premier album Ombrophilia (and/OAR, 2009) documentait un travail de studio, Musique Hydromantique est une expérimentation et une improvisation avec l'environnement et la facon dont l'acoustique est affectée par l'architecture, la température, l'humidité et la présence humaine.
Pendant plus de dix ans, Tomoko Sauvage a examiné les propriétés acoustiques et visuelles de l'eau sous différents états, ainsi que celles de la céramique, en les combinants à des elements électroniques. Gouttes d'eau, vagues, bulles sont des éléments avec lesquels elle joue pour générer une certaine fluidité du timbre. Depuis 2010, le larsen hydrophonique est devenu son obsession. Ce phénomène acoustique nécessite un accordage délicat suivant la quantité d'eau, ainsi qu un contrôle subtil de l'intensité et une interaction spécifique avec l'espace acoustique.
Le titre Calligraphy a était enregistré dans une véritable chambre d'écho avec une réverbération de plus de 10 secondes, située dans une ancienne usine de textile. Comme un exercice infini de dessin de courbes et de formes parfaites qui flottent dans l'air, les fréquences de ces larsens subaquatiques sont modulés en hauteur comme si la masse d'eau était sculptée avec une main qui en varie la quantité.
Fortune Biscuit se focalise sur les bulles émise par des pièces de terre cuite poreuse, le « biscuit ». Selon la texture de surface, chaque biscuit produit des bulles qui sonnent différemment : la voix des insectes et des animaux dans la forêt, moteurs, cris de bébé… qui changent de mélodies et de rythmes en absorbant de l'eau. Clepsydra (horloge d'eau) utilise la technique classique de Sauvage, la percussion aléatoire de gouttes d'eau. Elle accorde les waterbowls en ajoutant et retirant de l'eau, pour trouver le point d'équilibre dans les tonalités définitivement instables. Tout comme le flux d'eau est soumis à un certain nombre de variables telles que la température et la pression, les horloges d'eau marquent un temps irrégulier et relatif. Cependant, la lenteur domine l'album en favorisant la résonance pleine de l'instrument, éprouvant une sensation intemporelle.
L'hydromancie est l'art de la divination par l'eau. Les bulles et les ondulations imprévisibles deviennent des oracles. L'évaporation et l'espace acoustique jouent sans cesse le jeu du hasard. En investissant des matières primordiales à travers des gestes ritualisés et remis en jeu, Musique Hydromantique questionne le rapport qu'entretien l'artiste avec la notion de divination.
Tous les titres ont été enregistré en live, sans effets électroniques ni edits. Ils ont été enregistrés dans la nuit ou très tôt le matin, et il est conseillé d'écouter le disque à ces même heures.
Pré-écoute : https://soundcloud.com/shelter-press/tomoko-sauvage-clepsydra-sp087

Egalement disponible en vinyle.
Musicienne et artiste sonore japonaise installée à Paris, Tomoko Sauvage (née à Yokohama) travaille depuis plusieurs années avec des waterbowls composés d'hydrophones (des micros sous-marins) plongés dans des bols en porcelaine, de tailles variées, remplis d'eau. Les gouttes, les vagues et les bulles avec lesquelles elle joue résonnent dans les bols et provoquent des feed-back (larsen) formant des drones ondulants et des harmoniques naturels au gré de la résonance du lieu. Cette trame électro-aquatique tient un équilibre délicat entre contrôle et aléa, ordre et désordre, éphémère et répétition... Son travail se réalise dans des formes variées : performances de longue-durée, installations sonores, compositions aux collaborations musicales et chorégraphiques.
Tomoko Sauvage s'est produite en Europe, aux Etats-Unis, au Canada et au Japon, en solo ou en collaboration avec Momus, MC Schmidt (Matmos), Gilles Aubry, André Gonçalves... Son travail est édité chez and/OAR, Aposiopèse, Dokidoki, Shelter Press...
En 2011, Tomoko Sauvage a conçu une nouvelle série de bols en porcelaine lors de sa résidence à La Pommerie en collaboration avec le CRAFT, Centre Recherche de Céramique à Limoges.