flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Espace(s) n° 15 – La légèreté
Espace(s) [tous les numéros]
  Espace(s) La légèreté
paru en octobre 2017
édition française
19 x 26 cm (broché)
192 pages (ill. coul.)
20.00 €
ISBN : 978-2-85440-034-2
EAN : 9782854400342
en stock
 
La revue Espace(s) se définit comme un cahier de laboratoire où rapprocher les univers artistiques, littéraires et scientifiques, à travers l'exploration d'un thème en lien avec l'espace. Ce numéro qui explore les vastes contrées de la légèreté s'ouvre sur un texte personnel et érudit de Pacôme Thiellement, puis se poursuit avec les travaux des artistes en résidence à L'Observatoire de l'Espace. Le dossier central se compose de contributions d'artistes, d'écrivains et d'historiens autour de l'histoire des ballons stratosphériques au XXe siècle. Le dernier tiers de la revue est consacré aux interventions textuelles et plastiques en lien avec la thématique du numéro.
Toujours en quête de rapprocher les univers de création littéraire et plastique avec le milieu spatial, Espace(s) n°15 se plonge dans les grandes réjouissances d'une thématique ambivalente. Vibration sur le thème de « La légèreté », cette nouvelle livraison de la revue navigue entre l'histoire et la littérature, les archives et la fiction, l'humour et la méditation, la mythologie et la contemplation ou encore l'expérience physique des corps et la philosophie, avec l'intuition que la liberté entrainée par la diversité des champs approchés permettra de saisir les ambages évidents d'un tel sujet.
Preuve que la légèreté exige plus de souplesse que de frivolité, la rubrique « Résidence », directement issue du programme Création et imaginaire spatial, nous invite à découvrir ce qu'une expérience nouvelle du corps peut semer comme doutes sur le choix des mots ou sur celui des gestes (Pierre Alferi, Jeanne Morel & Paul Marlier). Mais la légèreté se transforme vite en terrain de jeu, sur la scène d'un théâtre photographico-bucolique (Romaric Tisserand), ou au cœur d'une enquête à plusieurs voix dans la rubrique « Protocole » (Jacques Paveur, Loïc Pantaly, Eric Pessan, Charles Robinson, Karin Serres, Thaddée, David Christoffel, Antoine Bioy, Élie During, Bastien Gallet et Ulysse Gallet, Arnauld Pierre, Andrea Urlberger).
A ces rendez-vous récurrents, s'ajoutent également la « Cosmologies #3 » laissée aux mains de l'écrivain Pacôme Thiellement et la rubrique « Exploration » où la légèreté se prend au bond à travers les contributions libres de six auteurs et de cinq artistes retenus par le comité de rédaction de la revue.
Une large part de ce nouveau numéro a été laissée au dossier « Transition » qui consacre une plongée historique, sociologique et archivistique (Jérôme Lamy), littéraire (Sabine Revillet, Marc Perrin, Emmelene Landon, Liliane Giraudon, Frank Smith) et plastique (Antoine Belot, Johan Decaix, Sylvie Bonnot) dans les archives des débuts de la fabrication et du lancement des ballons stratosphériques, activité spatiale particulière dans la France des années 1960. Cette rubrique sert aussi de trace à la genèse de l'exposition d'art contemporain Transition orchestrée par l'Observatoire de l'Espace à l'occasion de la Nuit Blanche 2017.
Consacrée aux arts visuels, à la littérature, à la poésie, à la musique, à l'architecture, au design, aux arts de la scène et aux humanités, la revue semestrielle Espace(s), fondée en 2004 par le CNES - L'Observatoire de l'espace, entend se situer à l'avant-poste culturel de l'exploration spatiale et représente une démarche engagée sous la forme de « cahier de laboratoire », pour rapprocher univers artistiques, littéraire et scientifique. Une volonté clairement affichée d'élaborer des expériences culturelles et d'en consigner les résultats. Chaque ouvrage est construit autour des dix mots de la Semaine de la langue française auxquels l'Observatoire de l'Espace apporte de nouvelles définitions. Celles-ci font ressortir la part spatiale de ces termes et introduisent un argument narratif propre à susciter l'écriture d'un récit scientifique. Afin de nourrir l'écriture de ces récits, pour chaque définition est associée une iconographie illustrative liée à l'espace. Un dispositif d'écriture est également élaboré afin de retrouver sous une forme contemporaine le récit scientifique et les interrogations qu'il témoigne. Au fil des numéros, les ouvrages s'agrémentent de nouvelles rubriques élargissant le propos à d'autres horizons artistiques. Chaque numéro a son propre thème et de nouveaux écrivains contemporains francophones l'enrichissent chaque année de leurs nouvelles.