flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Son et corps
Dieter Schnebel [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Critique, théorie & documents [tous les titres] – collection Labex [tous les titres]
Dieter Schnebel Son et corps
paru en septembre 2017
édition française
12,2 x 19 cm (broché)
88 pages (1 ill. n&b)
12.00 €
ISBN : 978-2-84066-613-4
EAN : 9782840666134
en stock
 
Recueil de textes théoriques du compositeur allemand : un témoignage précieux de ses recherches sur le lien musical qui existe entre le son et le corps, permettant de mieux comprendre une grande partie de sa production musicale entre 1960 et 1990.
À la fois compositeur et théoricien, Dieter Schnebel devient célèbre grâce aux Glossolalies ou aux Maulwerke, dont l'écriture musicale utilise en même temps la voix, les gestes et les mouvements du corps. Si ses œuvres musicales sont souvent représentées – et ce grâce à l'ensemble vocal Maulwerker, interprètes spécialisés dans le répertoire de théâtre musical contemporain –, ses écrits théoriques ne sont que très peu connus en France.
Pourtant, ils sont d'une incroyable actualité car Schnebel tente toujours de replacer la musique dans une perspective plus large, presque humaniste, dans laquelle l'interprète devient un élément central. Les textes traduits dans ce volume sont un témoignage précieux des recherches menées par Schnebel sur le lien musical qui existe entre le son et le corps et permettent de mieux comprendre une grande partie de sa production musicale entre 1960 et 1990.
Né en 1930 à Lahr (Allemagne), Dieter Schnebel commence la musique en 1942 et s'inscrit en 1949 à la MusikHorschule de Fribourg-en-Brisgau. Entre 1952 et 1956, il poursuit son cursus musicologique à l'Université de Tübingen où il étudie également la philosophie et la théologie protestante.
Il partage sa vie entre ses activités théologiques et la musique. Il sera successivement pasteur et enseignant de religion à Kaiserlautern (1957), à Francfort (1963), à Munich (1970) puis à Berlin (1995). Dès 1950, il suit les Kranichsteiner Ferienkurse für Neue Musik de Darmstdt avec Adorno, Varèse, Messiaen, Nono, Stockhausen et Cage. Il y participera également en tant que compositeur à partir de 1966. De 1976 à 1995 il occupe le poste de professeur de musique expérimentale à la Hochschule der Künste de Berlin. En 1991 Schnebel obtient le prix de la Culture de la ville de Lahr et en 1999 l'Europäischer Kirchenmusikpreis (le prix Européen de musique liturgique) décerné par la ville de Schwäbisch Gmünd.