flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Mohamed Bourouissa [tous les titres]
Kamel Mennour [tous les titres]
Mohamed Bourouissa <!---->
Edité par Emma-Charlotte Gobry-Laurencin.
Textes de Marc Donnadieu, Anna Dezeuze, Amanda Hunt, Michael Nairn, entretien avec Mohamed Bourouissa par Okwui Enwezor.

Conception graphique : Éloïse de Guglielmo & Amélie du Petit Thouars (MOSHI MOSHI Studio).
paru en juin 2017
édition bilingue (français / anglais)
21 x 27 cm (broché, couv. à rabats)
280 pages (ill. coul.)
30.00 €
ISBN : 978-2-914171-63-2
EAN : 9782914171632
en stock
 
Catalogue de l'exposition de Mohamed Bourouissa à la Barnes Foundation, cet ouvrage documente les principaux travaux menés par l'artiste depuis Nous sommes Halles en 2003 jusqu'à Horse Day, son premier projet outre-atlantique. L'occasion d'appréhender dans son ensemble une œuvre pluridisciplinaire ancrée dans la représentation de l'espace urbain et des réalités sociales de notre temps.
Publié à l'occasion de l'exposition « Mohamed Bourouissa: Urban Riders » à la Barnes Foundation, Philadelphie, du 30 juin au 2 octobre 2017.
Mohamed Bourouissa (né en 1978 à Blida, Algérie, vit et travaille à Paris) a étudié la photographie à l'École nationale supérieure des arts décoratifs (Ensad) et a obtenu en 2007 le prix Voies Off à Arles pour sa série « Périphériques ». Son travail a été présenté depuis lors au sein de nombreuses expositions personnelles et collectives en France comme à l'étranger : au Centre Pompidou (Festival Hors Pistes 2013), au Musée d'art moderne de la Ville de Paris, au Palais de Tokyo, au Palazzo Grassi – François Pinault Foundation à Venise, à AGO à Toronto, à la Saatchi Gallery de Londres, à la Dublin Gallery of Photography, au Museum of Modern Art d'Istanbul, au Beirut Exhibition Center, au Thessaloniki Museum of Photography, au MAXXI à Rome, au New Museum of contemporary art à New York, au Philadelphia Museum of Art, au SCAD d'Atlanta, au Finnish Museum of Photography d'Helsinki, au Fotomuseum à Rotterdam, à la Nikolaj Kunsthal de Copenhague, au KW Institute for Contemporary Art de Berlin ainsi que dans le cadre de la Biennale de Berlin et de la 54e Biennale de Venise.