flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Essais choisis sur l’art et la littérature – 1966-2005
David Antin [tous les titres]
Bat / <o> future <o> [tous les titres]
David Antin Essais choisis sur l’art et la littérature 1966-2005
Postface de Camille Pageard.

Traduit de l'anglais (américain) par Jean-François Caro et Camille Pageard. Titre original : Radical Coherency. Selected Essays on Art and Literature, 1966 to 2005 (2011, The University of Chicago Press, Chicago).
paru en juin 2017
édition française
14 x 21,5 cm (broché)
516 pages (2 ill. n&b)
30.00 €
ISBN : 978-2-9540465-9-4
EAN : 9782954046594
en stock
 
Une sélection d'articles sur l'art et la littérature par le poète et critique américain. Ces textes, pour la plupart inédits en français, offrent un point de vue aussi personnel que précis sur l'art et la culture de la seconde moitié du XXe siècle aux États-Unis.
Après la traduction de l'ensemble des recueils de poèmes parlés (talk poems) de David Antin, le pan critique de l'œuvre de l'auteur est aujourd'hui accessible en français grâce à la publication de cette sélection d'articles critiques sur l'art et la littérature initialement publiés dans des catalogues ou des revues telles que Artforum, Art News, bounday 2 ou Kulchur. Organisé autour de deux sections, une sur l'art et une sur la littérature, ce recueil permet de saisir la perméabilité des questionnements qui ont animé David Antin tout au long de sa carrière.
Si plusieurs textes s'articulent autour d'études monographiques (Andy Warhol, Alex Katz, Robert Morris, Allan Kaprow, Marcel Duchamp, Mark Rothko, George Brecht ou Ludwig Wittgenstein, etc.), d'autres proposent des lectures problématiques de l'apport de Wittgenstein dans l'art et la poésie américaine, des caractéristiques spécifiques à l'art vidéo ou d'une poésie américaine postmoderne au début des années 1970. D'autres articles reviennent aussi sur les grandes étapes de l'œuvre de David Antin, qu'il s'agisse de sa réalisation de skypoems ou de la publication de la revue some/thing.
La forme de certains textes, le ton de l'écriture de David Antin, ainsi que les constants aller-et-retours entre l'espace de la critique artistique et celui de la critique littéraire offrent un point de vue aussi personnel que précis sur l'art et la culture de la seconde moitié du XXe siècle aux États-Unis. L'ensemble illustre parfaitement l'engagement du poète et du critique d'art auprès des artistes et des auteurs qu'il choisit d'aborder.
Poète, critique d'art, linguiste et performance artist américain, David Antin (1932-2016) a improvisé, depuis 1971, à l'invitation de musées ou d'universités, des talk poems qui entrelacent le récit, la conférence, l'anecdote, le monologue, la méditation et le dialogue philosophique. On a dit de lui qu'il était « un mélange de Mark Twain et de Gertrude Stein », « un croisement de Lenny Bruce et de Ludwig Wittgenstein ». Par des digressions en cascade, au gré de réflexions sur le contexte immédiat, sur l'art, les institutions, la société, la mémoire, ou le langage, un discours se construit, se déploie, dérive et s'observe, tandis qu'Antin parcourt imperceptiblement son motif.