flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Tote Rennen Lieder (CD)
Selten Gehörte Musik [tous les titres]
Tochnit Aleph [tous les titres]
 Selten Gehörte Musik Tote Rennen Lieder (CD)
paru en mai 2017
pochette ouvrante 12'' couleur, pochette intérieure 12'' imprimée
19.00 €
en stock
 
Suite de la réédition de l'intégrale des enregistrements de Selten Gehörte Musik avec un cinquième volet comportant des compositions en duo de Dieter Roth et d'Oswald Wiener, réalisées du 28 au 30 mai 1976 à Mosfellssveit en Islande.
Le CD est présenté dans un pochette format 33 tours (reproduction de l'illustration originale).

Edition limitée à 500 exemplaires.

Pré-écoute : soundcloud.com/tochnit-aleph/selten-gehorte-musik-tote-rennen-lieder-excerpt
« Le projet “Selten Gehörte Musik” (“Musique rarement entendue” !) s'est développé au cours de nos “ateliers d'artistes” dans lesquels notre cercle intime d'amis se retrouvaient à intervalles irréguliers pour parler, manger, boire et collaborer à des projets artistiques. Le but de ces ateliers était de créer une fructueuse intensité sur une période de quelques jours (et nuits) qui encourageait toute production créative orientée vers le plaisir, sans aucune restriction artistique. (…) Durant une visite de Dieter Roth à Berlin, le désir commun s'est déclaré de créer un événement musical. (…) S'en suivirent deux jours de session ininterrompues, qui ont engendré Berliner Dichterworkshop [3rd Poetry Wworkshop, Berlin] (12./13. 7. 1973) / Roth, Rühm, Wiener, pour lequel nous avons inventé la “marque” Selten Gehörte Musik. (…) En 1974, nous avons décidé qu'il n'était plus suffisant de produire notre “musique rarement entendue” simplement dans le but de la documenter sur disque, nous devions combiner l'enregistrement avec une performance en public. (…) Nous avons donc accepté une invitation à nous produire à Munich en mai 1974, à cinq cette fois-ci : Günter Brus, Hermann Nitsch, Dieter Roth, Gerhard Rühm et Oswald Wiener. »
Gerhard Rühm, Some data on “Selten Gehörte Musik”