flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
May n° 17
May [tous les numéros]
  May
paru en mai 2017
édition bilingue (français / anglais)
17,5 x 24 cm (broché)
256 pages (ill. n&b)
15.00 €
ISBN : 979-1-09312-317-2
EAN : 9791093123172
en stock
 
Ce numéro cherche à rendre compte du climat post-Trump, post-Brexit et pré-électoral en France à un moment de reconfigurations des représentations et polarisations politiques.
Il a donc été décidé ici de privilégier des reports, un format d'écriture plus réactif sur des sujets d'actualité dans les écoles d'art, dans les universités, les institutions :  la venue d'Angela Davis et Gina Dent  à Paris, l'exposition Soulèvements au Jeu de Paume, The Color Line au Musée du Quai Branly sur les artistes africains-américains et la ségrégation…
La bonté américaine, Elise Duryee-Browner / Si nos vies sont noires. Sur la conférence d'Angela Davis et de Gina Dent à la Maison de l'Amérique Latine, Paris, Claire Fontaine / Dynamis, 2016–2017, Athènes et Cassel simultanément et en continu, Georgia Sagri / Entretien avec Ilaria Bussoni. Sur le symposium « Sensibile Comune » au GNAM, Rome, May / Insert visuel, Georgia Sagri / Sur l'exposition « Soulèvements » de Georges Didi-Huberman au Jeu de Paume, Paris, Giovanna Zapperi / Sur le film Two A.M. de Loretta Fahrenholz au Museum Fridericianum, Cassel, Tobias Madison / Sur Amelie von Wulffen à Barbara Weiss, Berlin, Jay Chung / Sur Yuki Kimura au CCA Wattis, San Francisco, J. Gordon Faylor / Behind Enemy Lines: Black Power & Taboo. Sur « The Color Line: Les artistes africains-américains et la ségrégation » au Musée du Quai Branly, Paris, Kari Rittenbach / Sur Morag Keil à Eden Eden, Berlin, Nicholas Tammens / Sur Greg Parma Smith au MAMCO, Genève, Enzo Shalom / Francis Picabia vu de Suisse et d'Amérique. Sur les rétrospectives de Francis Picabia au Kunsthaus Zurich et au MoMA, New York, Carole BoulbèsVilla Noailles, Jeanne Graff / Weather Report / Editions limitées de Jean-Luc Moulène et Bernadette Corporation.
Conçue comme un espace collectif où se confrontent des positions sur la production artistique contemporaine, la revue May examine, deux fois par an, pratiques et théories de l'art, ainsi que les stratégies, les contextes ou les problématiques dont elles procèdent – une critique à l'œuvre aussi bien dans les textes que dans d'autres formes artistiques.
A partir de la publication d'essais, d'entretiens, d'interventions et de comptes rendus d'exposition réalisés par des artistes, des écrivains, des théoriciens, la revue a également pour objectif d'interroger l'économie de la production des savoirs – notamment l'espace d'indistinction entre information et publicité caractéristique de notre époque. Ceci implique un dialogue avec des formes de critique issues d'autres champs.