flux RSS (nouvelles parutions)
version française / english version
Mont Reine
Anna Serra [tous les titres]
Supernova [tous les titres] Livres [tous les titres]
Anna Serra Mont Reine
Edité par Stéphanie Boubli.
Préface de Jean-Baptiste Labrune.

Conception graphique : Régis Glaas-Togawa.
paru en octobre 2015
édition française
14 x 22,5 cm (broché)
56 pages (ill. n&b)
10.00 €
ISBN : 978-2-9548180-4-7
EAN : 9782954818047
en stock
 
Recueil de poèmes suivant le récit d'une reine, enceinte de populations secrètes, rencontrant son double sous la forme d'un ange au comportement de démon.
J'ai découvert Mont Reine par une lecture radiophonique qu'Anna en a faite. De la première écoute, me sont restés les refrains, les rires moqueurs, les silences et les six mots qui servaient alors de conclusion au texte : « tout est réel amour seulement maintenant ». Cette fin m'a littéralement bouleversé, et j'ai demandé à Anna de m'envoyer le texte. Elle s'y est refusée d'abord : elle souhaitait le retravailler (elle dirait plutôt: « en refaire le tour »). Ce n'est que quelques mois plus tard que j'ai reçu le manuscrit de Mont Reine, qu'Anna s'apprêtait à publier.
« Dans Mont Reine : Une Reine secrètement enceinte de populations, a été attirée sur une île par un Ange qui lui promettait une fête en son honneur. Cet Ange a le comportement d'un démon qui joue avec les nerfs, il est surtout le double de Mont Reine, le double qui naît de son idéal à elle de voir se réaliser une utopie, celle du poème, celle de l'accouchement de ses populations secrètes. La Reine ne peut pas croire que l'île soit sa dernière demeure, alors quand elle ne tente pas de se jeter à l'eau courageusement, elle se retire en elle-même ou part à l'assaut de ses sommets. » A. S.
Le déséquilibre de la figure de la Reine est encore accentué par l'homonymie du « Mont » avec le déterminant possessif « mon ». Ici, Anna introduit un nouvel axe à la problématique du double : la question de l'identité sexuelle. D'emblée tangent grâce au titre hermaphrodite, le sexe féminin de la Reine sera malmené : d'abord source de jouissance, il est rempli, fourragé, éventré, réduit à l'infertilité, tandis que s'érige, de plus en plus impressionnante, la montagne à laquelle la Reine se confond. C'est qu'Anna n'écrit pas comme une femme, mais contre la femme, qui est toujours telle qu'on l'a façonnée. Mont Reine vacillera constamment, au gré de sa lutte, entre volonté et passivité : ni tout à fait masculine, ni tout à fait féminine, elle est jusque dans son sexe un sujet, contingent des infinies fluctuations du réel.
Extrait de la préface de Jean-Baptiste Labrune
Née en 1988 dans le Roussillon, la poétesse Anna Serra débute l'écriture en même temps qu'elle pratique les arts de rue comme comédienne et circassienne. Peu à peu, elle associe les deux : mots et danse dans la danse du mot, mots dans l'image du son… Anna Serra poursuivra également des recherches universitaires en littérature et philosophie qui la conduiront à publier un mémoire sur le sort de l'imaginaire colonialiste dans la littérature sud-africaine, états-unienne et brésilienne. Ses recherches se concentreront ensuite sur la traduction de poètes contemporains italiens et catalans. Aujourd'hui en plus de collaborer toujours avec des plasticiens, des danseurs, des auteurs, des ingénieurs sons, elle met ses textes à l'épreuve de la création sonore. Elle fonde Radio Supernova en 2015, puis Radio O l'année suivante, un studio mobile pour partir à la rencontre des poètes enregistrer en direct des poèmes-actions.