flux RSS (nouvelles parutions)
 



version française / english version
Entre dessin et estampe – Edgar Degas et la redécouverte du monotype au XIXe siècle
Jonas Beyer [tous les titres]
Les presses du réel – domaine Histoire de l'art [tous les titres] – collection Œuvres en sociétés – Albums [tous les titres]
Jonas Beyer Entre dessin et estampe Edgar Degas et la redécouverte du monotype au XIXe siècle
Traduit de l'allemand par Aude Virey-Wallon.
Titre original : Zwischen Zeichnung und Druck – Edgar Degas und die Wiederentdeckung der Monotypie im 19. Jahrhundert (2014, Berliner Schriften zur Kunst).
2017 (parution prévue au 2nd trimestre)
édition française
18 x 25,5 cm (broché)
472 pages (140 ill. coul. et n&b)
36.00 €
ISBN : 978-2-84066-845-9
EAN : 9782840668459
à paraître
 
Une étude qui s'attache à expliciter les conditions du renouveau du monotype au XIXe siècle à travers son usage par Degas.
Employé pour la première fois vers 1640, le procédé du monotype connut au XIXe siècle un triomphe insoupçonné. Ce furent essentiellement les impressionnistes qui surent exploiter avec brio les potentialités de ce médium oscillant entre dessin et gravure.
Dans la technique du monotype, la couleur est appliquée directement sur une plaque, sans aucune forme de gravure. Par conséquent, après l'impression de la plaque sur une feuille de papier, ne sont possibles au maximum qu'un ou deux autres tirages, nécessairement plus pâles. Encourageant à une transcription rapide de l'image, cette technique traduit de façon saisissante l'écriture personnelle de l'artiste.
Si le monotype n'autorise que des œuvres uniques, pourquoi donc recourir à un procédé mécanique – l'impression – dont le but habituel est précisément la multiplication ? Et quel rôle joue l'étape décisive de l'impression, si le fond monotypique est ensuite recouvert de pastel par des artistes comme Edgar Degas ? En partant du caractère hybride de ce médium, le présent ouvrage se propose de retracer les conditions historiques et les motivations artistiques qui ont conduit au succès fulgurant du monotype au XIXe siècle.
Jonas Beyer travaille au département d'histoire de l'art de la Georg-August-Universität de Göttingen. Il a organisé diverses expositions à la Kunsthalle de Hambourg, notamment : « C'est la vie. Das Paris von Daumier und Toulouse-Lautrec » (C'est la vie. Le Paris de Daumier et Toulouse-Lautrec), « Charles Meryon und die französische Radierbewegung » (Charles Meryon et le regain de l'eau-forte en France) et « Verwandlung der Welt : Die romantische Arabeske » (Transformation du monde : L'arabesque romantique). Ses récents essais sur Degas et son utilisation du monotype ont été publiés dans les catalogues d'exposition Edgar Degas : Das Spätwerk (Fondation Beyeler, 2012), Edgar Degas : A Strange New Beauty (MoMA, 2016) et dans l'anthologie Perspectives on Degas (Routledge, 2017).